GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Querelle entre Eglises orthodoxes russe et ukrainienne

    media Le monastère Iversky à Donetsk, le 18 avril 2017 (photo d'illustration). Mikhail Sokolov\TASS via Getty Images

    En Ukraine, les chrétiens orthodoxes célèbrent samedi 6 janvier la veille de Noël, selon le calendrier julien. Mais la mort dramatique d'un enfant d'un an ravive une ancienne querelle religieuse. Le défunt avait été baptisé auprès du patriarcat chrétien orthodoxe de Kiev, mais les parents ont tenté de le faire enterrer par un prêtre du patriarcat chrétien orthodoxe de Moscou. Celui-ci a refusé. La tension entre les deux branches de l'Eglise orthodoxe reflète l'affrontement géopolitique entre l'Ukraine et la Russie.

    Avec notre envoyé spécial à Lviv,  Sébastien Gobert

    Des poupées se multiplient aux portes des églises du patriarcat de Moscou. A travers toute l'Ukraine, des fidèles indignés ont choisi ce symbole pour protester contre l'intransigeance de son clergé.

    La flashmob, lancée sur Facebook, relaie la détresse des parents de l'enfant défunt. Ceux-ci considéraient les patriarcats de Moscou et de Kiev comme deux branches d'une même Eglise orthodoxe.

    De fait, le rite est identique, mais la distinction est politique. Le patriarcat de Kiev a été créé en 1992, après la chute de l'URSS, comme un attribut d'indépendance pour la jeune Ukraine. Le patriarcat de Moscou n'a jamais reconnu ce concurrent, et ses paroisses sont restées solidement implantées en Ukraine.

    L'animosité s'est néanmoins accrue au fil des ans. Elle est exacerbée depuis 2014, dans le contexte de guerre hybride entre les deux pays.

    L'émoi provoqué par l'enterrement de cet enfant ravive les critiques et nourrit le désarroi des fidèles. Ces poupées sur les parvis des églises pourraient faire trembler l'assise du patriarcat de Moscou en Ukraine.

    (Ré) écouter : La religion s'invite dans le conflit entre la Russie et l'Ukraine (Bonjour l'Europe)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.