GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Autriche: déferlante de propos racistes sur le web pour le 1er bébé 2018

    media La page Facebook de Caritas Autriche marque son soutien en relayant les articles de la presse étrangère sur la petite Asel, née le 1er janvier à 00h47. Page Facebook de l'ONG Caritas.

    En Autriche, la photo du premier bébé de 2018, né à Vienne, est devenue la cible de commentaires racistes sur internet, en raison du voile porté par sa mère. Des centaines de message de haine ont circulé jusqu'à ce qu'une ONG humanitaire réagisse et tente d'endiguer la haine par des messages de soutien à la famille.

    De notre correspondante à Vienne,

    Sur la photo, postée sur les réseaux sociaux et relayée par les médias autrichiens, on peut voir la petite Asel, née le premier janvier à 00h47 dans une clinique de Vienne. Sur le cliché on voit également les parents de la petite fille. La mère porte un voile et c'est ce qui a déclenché un flot de commentaires racistes sur internet.

    Devant l’ampleur des injures, l'hebdomadaire Heute, qui avait relayé la photo, a décidé de réagir sur sa page Facebook : « Ressaisissez-vous. Il s'agit d'un bébé qui est au monde depuis moins d'un jour »,  écrit le journal qui annonce également qu'il bannira tous les utilisateurs qui posteront des commentaires haineux.
     
    Campagne de soutien
     
    A l'initiative de Klaus Schwertner, responsable viennois de l'ONG catholique Caritas, une des principales associations humanitaires en Autriche, une campagne de soutien s'est mise en place. Il poste à son tour la photo sur Facebook en dénoncant « une dimension totalement inédite de la haine sur internet qui s'attaque à un nouveau né innocent ». Et demande aux internautes de laisser des messages bienveillants qu'il pourra ensuite transmettre aux parents. Et en quelques heures, la publication reçoit plus de 22 000 commentaires de félicitations adressés aux parents de la petite Asel. Des messages d’anonymes et de personnalités autrichiennes, comme le chef du parti social-démocrate, Christian Kern, qui écrit : « Vous n’êtes pas seuls, vous avez beaucoup d’amis qui n’accepteront jamais la méchanceté ».

    Facebook dépassé par les évènements

    Subitement, la photo et les commentaires positifs qui l’accompagnent sont désactivés. Une décision incompréhensible pour Klaus Schwertner qui soupçonne une campagne concertée de signalements pour mettre hors ligne cette publication. Il en appelle alors solennellement au patron de Facebook en lui demandant de rétablir la page : « Nous voulions montrer que l'amour est supérieur à la haine dans la vraie vie comme sur Facebook ». La page est finalement de retour en ligne quelques heures plus tard et reçoit même le soutien du président de la République autrichien, Alexander Van der Bellen, qui relaie la publication avec ces mots « l'optimisme et la cohésion sont plus forts que la rancœur et la haine ».

    Toute cette histoire montre en tout cas l’ambiance qui règne en Autriche en ce début d’année 2018, l’Autriche qui a depuis peu un nouveau gouvernement composé de plusieurs ministres d’extrême droite et un nouveau chancelier, le conservateur Sebastian Kurz, qui promet une ligne dure sur la question de l’immigration.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.