GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Allemagne: plainte contre un dignitaire iranien hospitalisé à Hanovre

    media L'ayatollah Mahmoud Hashemi Shahroudi (Photo : AFP)

    L’ayatollah Mahmoud Hashemi Shahroudi, proche d'Ali Khamenei et potentiel successeur de ce dernier, est actuellement hospitalisé à Hanovre. Il serait soigné pour une tumeur au cerveau. Malgré une certaine discrétion, les militants des droits de l'homme dénoncent la présence sur le territoire allemand de celui qui fut à la tête du système judiciaire iranien pendant de nombreuses années. Ce lundi 8 janvier, le député écologiste allemand Volker Beck a déposé officiellement plainte contre Shahroudi pour crimes contre l'humanité.

    De notre correspondant à Berlin,

    La police allemande est présente devant l’hôpital de Hanovre. De grosses voitures noires avec des plaques diplomatiques iraniennes se trouvent également devant le bâtiment de l'International Neuroscience Institute, un établissement privé dirigé par le Germano-Iranien Madjid Samii, un neurochirurgien de réputation mondiale.

    Si des limousines du corps diplomatique sont stationnées devant l’hôpital, c’est parce qu’il abrite un hôte de poids, un dignitaire du régime iranien. L’ayatollah Mahmoud Hashemi Shahroudi, 69 ans, est un proche du guide suprême de la révolution Ali Khamenei ; son nom est évoqué pour succéder un jour à ce dernier.

    Shahroudi est hospitalisé depuis plusieurs semaines dans la clinique privée de Hanovre. Il souffrirait d’une tumeur au cerveau, d’après le quotidien populaire Bild Zeitung qui a été jusqu’à présent un des rares médias à évoquer le séjour de l’ayatollah en Allemagne. Le ministère des Affaires étrangères à Berlin a reconnu être informé de sa présence sur le sol allemand. Une photo diffusée sur Twitter le montre en compagnie du directeur de la clinique, Madjid Samii, et de l’ayatollah Reza Ramezani représentant du guide de la révolution iranienne en Europe.

    Les défenseurs des droits de l'homme montent au créneau

    La présence de Shahroudi en Allemagne a rencontré un faible écho dans les médias. Les défenseurs des droits de l’homme et les opposants du régime iranien se montrent des plus critiques. Durant les vingt années où il a dirigé la justice iranienne, 2 000 personnes, dont des enfants, ont été exécutés d’après l’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International. Deux condamnations à mort ont particulièrement fait parler d’elles : celle prononcée contre un adolescent de 13 ans auquel on reprochait d’avoir eu une relation avec un jeune de son âge, et celle d'une jeune fille qui a avoué sous la torture avoir été violée, condamnée à mort pour adultère.

    L’ancien député vert Volker Beck a porté plainte pour meurtres et crimes contre l’humanité contre l’ayatollah Shahroudi. « Nous ne devons pas devenir un sanatorium pour des criminels mais les poursuivre », a déclaré l’homme politique au quotidien Bild Zeitung. L’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch demande au gouvernement allemand de prendre le cas au sérieux.

    Des juristes soulignent qu’il est possible de poursuivre des personnes pour des crimes commis à l’étranger. L’exilée iranienne Mina Ahadi qui a défendu de nombreux compatriotes a envoyé des demandes en grâce à l’ayatollah Shahroudi dans le passé. Elles ont toutes été rejetées. « C’est un homme dangereux qui a du sang sur les mains. Les autorités allemandes doivent agir d’urgence », a déclaré Mina Ahadi au journal Bild.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.