GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La clause de sauvegarde («backstop») vise à éviter le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. Le maintien temporaire de l'Irlande du Nord dans l'union douanière ouvre, selon les détracteurs de cet arrangement, la voie à un démantèlement du Royaume-Uni.

    Europe

    Turquie: incarcéré, le chef du HDP Selahattin Demirtas renonce aux élections

    media Selahattin Demirtas, en janvier 2016 à Bruxelles. REUTERS/Yves Herman/File Photo

    Il est en prison depuis novembre 2016. Et ce mercredi 10 janvier 2018, il annonce son retrait de la vie politique. Le leader du Parti démocratique des peuples (HDP, gauche pro-kurde), Selahattin Demirtas, ne se représentera pas lors des scrutins prévus l’an prochain.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    C'est sous l’impulsion de cet avocat charismatique que la formation pro-kurde HDP) a connu ses meilleurs résultats lors des précédentes élections. Aujourd’hui, le parti a été décimé par les purges qui ont touché le pays après la tentative de putsch en juillet 2016.

    Selahattin Demirtas avait déjà annoncé son départ de la direction du parti. Désormais, il assure qu’il ne se représentera pas lors des élections prévues au printemps et à l’automne 2019. Emprisonné depuis plus d’un an, il est accusé d’activités terroristes au profit du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

    Le HDP, un parti dont les membres sont traqués

    Le HDP a été décapité : neuf députés en prison, dont cinq déchus de leur mandat ; des dizaines de maires emprisonnés ou destitués pour les mêmes motifs ; et des centaines voire des milliers de militants qui sont, eux aussi, dans le viseur de la justice.

    Après avoir dépassé les 10 % lors des élections législatives en 2015, le HDP est aujourd’hui un parti dont les membres sont traqués. Selahattin Demirtas, lui, attend toujours le verdict des nombreux procès pour lesquels il a été arrêté. S’il renonce à ses activités politiques, il assure cependant qu’il va continuer à défendre la démocratie et les droits de l'homme en Turquie.

    → À relire : Répression accrue contre le parti pro-kurde HDP après l’attentat d’Istanbul

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.