GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Procès Lionnet: Sabrina Kouider et Ouissem Medouni reconnus coupables du meurtre de leur fille au pair
    • Le missile qui a détruit le vol MH17 au dessus de l'Ukraine provenait d'une unité militaire russe, indiquent les enquêteurs
    • La firme Volkswagen dénonce le protectionnisme américain après les menaces de taxes douanières
    • Dette SNCF: «entre 30 et 35 milliards d'euros» repris par l'Etat, selon le député rapporteur
    • Syrie: douze combattants prorégime ont été tués lors d'une frappe de la coalition internationale (OSDH)
    • France: «La question du maintien de Guillaume Pepy à la tête de la SNCF n'est pas posée» (Griveaux)
    • Economie: Deutsche Bank supprime plus de 7000 postes et coupe dans sa banque d'investissements
    • Israël dévoile un plan pour la construction de 2500 logements en Cisjordanie
    Europe

    Allemagne: un dignitaire iranien hospitalisé s'éclipse prestement

    media Mahmoud Hashemi Shahroudi 128

    Un haut dignitaire iranien qui se faisait soigner dans une clinique privée en Allemagne a quitté plus vite que prévu Hanovre ce jeudi. Cet ancien responsable de la justice iranienne accusé d'avoir fait pratiquer la torture était menacé par le dépôt de plaintes pour crimes contre l'humanité. Il a préféré ne pas attendre que la justice allemande achève son enquête et prononce le cas échéant un mandat d'arrêt.

    Avec notre correspondant à BerlinPascal Thibaut

    La menace d’un mandat d’arrêt a pris le dessus sur les priorités médicales. L’ayatollah Mahmoud Hashemi Shahroudi a préféré quitter jeudi matin escorté par des forces de sécurité allemandes l’hôpital de Hanovre où il séjournait depuis le mois dernier pour une tumeur au cerveau.

    Le dignitaire iranien s’est envolé quelques heures plus tard vers Téhéran depuis l’aéroport de Hambourg. Il a bénéficié d’un accès séparé à l’avion où une demi-douzaine de places avaient été réservées en classe affaires. Les protestations spontanées d’exilés iraniens sur place n’ont pas empêché ce départ.

    La présence de l’ayatollah en Allemagne avait suscité les critiques d’opposants comme des défenseurs des droits de l’homme. Ce proche du guide suprême de la révolution Ali Khamenei a été à la tête durant vingt ans de la justice iranienne. 2000 personnes dont des enfants ont été exécutés d’après Amnesty International lorsqu’il était aux responsabilités. La torture était couramment utilisée.

    Le dépôt de plusieurs plaintes en Allemagne dont celle d’un ancien député vert pour crimes contre l’humanité a conduit le parquet fédéral à se saisir du dossier.

    Une demande de mandat d’arrêt aurait pu empêcher le débat de l’ayatollah Shahroudi d’Allemagne. Mais la justice devait encore examiner les plaintes déposées.

    Malgré son départ précipité, le parquet fédéral veut poursuivre l’enquête. Si celle-ci devait déboucher sur un mandat d’arrêt international, la justice allemande pourrait en théorie exiger l’extradition du dignitaire iranien s’il était interpellé à l’étranger.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.