GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
Aujourd'hui
Mardi 26 Juin
Mercredi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Des légendes du rock à la rescousse des scènes de musique britanniques

    media Le batteur Nick Mason et les chanteurs Sandy Shaw et Billy Bragg lors d'un rassemblement de soutien aux petites salles de concert britanniques, le 10 janvier 2018 à Londres. Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

    Le batteur de Pink Floyd Nick Mason et de nombreux autres artistes se sont rassemblés mercredi devant le Parlement britannique pour soutenir un projet de loi destiné à protéger les petites salles de concert menacées par des projets immobiliers de grande ampleur et qui ferment les unes après les autres.

    Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

    Au cri de « Save live music » (Sauvons nos scènes musicales), une centaine d'artistes et de parlementaires sont venus défendre l'avenir de plus en plus précaire des petites salles de concert. « Sans les pubs et les clubs indépendants, nous n'aurions jamais eu les Beatles ! », a rappelé Paul McCartney qui, s'il ne s'est pas déplacé à Westminster, soutient lui aussi la campagne.

    Le projet de loi présenté mercredi obligerait les promoteurs immobiliers à financer des travaux d'insonorisation s'ils décident de construire des logements à côté de bars et de clubs déjà existants. Le texte entend aussi inscrire dans la loi qu'une personne s'installant à proximité d'une scène de musique accepte le fait qu'il y aura du bruit.

    Plaintes pour nuisances sonores

    Récemment, des lieux de concerts mythiques qui ont contribué à lancer les Sex Pistols ou encore le groupe Arctic Monkeys ont été contraints à la fermeture après les plaintes de leurs nouveaux voisins pour nuisances sonores. Une gentrification responsable de la disparition de près de 35 % des petites salles de concert ces dix dernières années.

    L'industrie musicale britannique génère plus de 4 milliards d'euros de revenus par an mais la relève pourrait ne plus être assurée si les jeunes artistes comme Ed Sheeran ne peuvent plus se faire connaître dans les petites salles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.