GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Nucléaire iranien: les Européens font bloc face aux Etats-Unis

    media Mme Mogherini: cet accord «fonctionne, rend le monde plus sûr et empêche une course à l'armement nucléaire potentielle dans la région». REUTERS/Francois Lenoir

    Le ministre des Affaires étrangères iranien était à Bruxelles ce jeudi 11 janvier au matin à l’invitation de la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, pour des discussions avec elle et ses homologues français, allemand et britannique, Jean-Yves Le Drian, Sigmar Gabriel et Boris Johnson. Ces entretiens portaient sur l’accord nucléaire avec l’Iran signé à Vienne en juillet 2015 et les Européens ont réitéré leur soutien à cet accord, un signal très clair envoyé aux Etats-Unis dont le président Donald Trump a annoncé en octobre la non-certification de l’accord et pourrait prendre de nouvelles sanctions d’ici demain. Les Européens font bloc avec un soutien unanime à l’accord et à la levée des sanctions.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    Les Européens sont très déterminés à voir l’accord avec l’Iran continuer à être mis en œuvre et à porter ses fruits ; c’est leur constat, unanime, à l’issue de leurs discussions avec leur homologue iranien Mohammed Javad Zarif. Selon eux, l’accord « fonctionne », c’est ce qu’affirme Federica Mogherini qui appelle à sa mise en œuvre intégrale et la cheffe de la diplomatie européenne le martèle, cet accord est pour l’UE la clef de l’architecture mondiale de la non-prolifération nucléaire.

    Même son de cloche de Jean-Yves Le Drian qui insiste : « Il n’y a aucun doute sur le fait que l’Iran respecte cet accord » et le ministre français des Affaires étrangères appelle expressément les Etats-Unis à le respecter. Son homologue allemand abonde en son sens car, pour Sigmar Gabriel, torpiller cet accord, le seul de ce type, serait un très mauvais signal diplomatique à l’heure des tensions sur le nucléaire Nord-Coréen.

    Les Européens se disent par ailleurs préoccupés au sujet du programme balistique iranien et affirment que l’Iran doit désormais user de sa position diplomatique régionale pour aider à une résolution des conflits au Yémen et en Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.