GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Février
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Aujourd'hui
Vendredi 23 Février
Samedi 24 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    L'UE va imposer de nouvelles sanctions au Venezuela

    media Le siège de la Commission européenne à Bruxelles. (Image d'illustration) PATRIK STOLLARZ / AFP

    L’Union européenne s’apprête à mettre en place de nouvelles sanctions contre le Venezuela. Elles viennent après la répression de l'opposition dans le pays et visent sept responsables du régime de Nicolas Maduro dont des personnalités haut placées, mais ce n'est pas une première.

    Avec notre correspondant à Bruxelles, Quentin Dickinson

    C’est un tour de vis supplémentaire que l’Union européenne s’apprête à imposer au régime au pouvoir à Caracas. Sur la base d’un accord politique entre ambassadeurs des 28 auprès de l’UE, leurs ministres des Affaires étrangères devraient adopter en début de semaine prochaine un nouveau train de sanctions visant de hauts responsables vénézuéliens. Celui-ci prévoit le gel des avoirs et une interdiction de visas pour entrer dans l'UE.

    Il est peu fréquent que des sanctions édictées par l’UE frappent simultanément autant de personnages aussi haut placés. Ainsi, on relève dans la liste le nom du numéro deux de fait du pays, Diosdado Cabello, président du Parti socialiste, ainsi que celui du ministre de l’Intérieur, le général Nestor Reverol.

    Le directeur des services de renseignements, Gustavo Gonzalez Lopez, le procureur général de l’Etat, Tarek William Saab, et l’ancien commandant de la Garde nationale bolivarienne Antonio Benavides figurent également dans cette liste, tout comme le président du Conseil national électoral Tibisay Lucena et le président de la Cour suprême Maikel Moreno.

    Comme l’embargo sur les armes et sur les moyens techniques pouvant servir à la répression déjà en vigueur, ces nouvelles mesures de l’UE visent à contraindre le régime du président Maduro à ouvrir enfin de façon crédible le dialogue avec les forces de l’opposition démocratique au Venezuela.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.