GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Catalogne: déplacement à risque pour Carles Puigdemont au Danemark

    media Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont à son arrivée à l'aéroport de Copenhague, le 22 janvier 2018. Tariq Mikkel Khan/Scanpix Denmark via Reuters

    L'ex-président indépendantiste catalan Carles Puigdemont quitte pour la première fois la Belgique, où il s'est exilé, pour participer à une conférence à Copenhague. Ce déplacement pourrait lui coûter cher car le parquet espagnol a demandé son arrestation.

    Avec notre correspondante à Barcelone, Leticia Farine

    Le parquet avait fait savoir depuis dimanche que si Carles Puigdemont se rendait au Danemark, il demanderait l’émission d’un nouveau mandat d’arrêt européen contre ce dernier. C’est désormais chose faite. Ce lundi matin, le parquet a déposé sa demande auprès du juge d’instruction de la Cour suprême. Si elle est acceptée, ce sera alors à la justice danoise d’examiner ce mandat d’arrêt.

    Poursuivi pour sédition, malversations et rébellion dans le cadre de la tentative de sécession du 27 octobre dernier, Carles Puigdemont risque jusqu’à 30 ans de prison.

    Mais il semble tout de même prêt à défier la justice espagnole. L’ancien président de la Catalogne participera cette après-midi à 14 heures à une conférence organisée par le département de sciences politiques de l’Université de Copenhague. Une conférence intitulée « La Catalogne et l’Europe à la croisée des chemins de la démocratie ? ».

    De retour à la présidence de la région ?

    Carles Puigdemont pourrait être désigné ce lundi par le président du Parlement catalan comme candidat à la présidence de la région. Ce dernier aimerait être investi à distance depuis la Belgique où il s’est exilé depuis le 30 octobre dernier. Mais le gouvernement espagnol et l’opposition ont d’ores et déjà annoncé qu’ils s’opposeraient à cette investiture en saisissant la Cour constitutionnelle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.