GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Belgique: scandale au musée des Beaux-Arts de Gand

    media Le musée des Beaux-Arts de Gand en décembre 2008. © Paul Hermans / Wikimedia Commons

    Suite à une polémique, le musée des Beaux-Arts de Gand, en Belgique, a cessé provisoirement d'exposer des œuvres d'art de l'avant-garde russe, dont des historiens et des négociants ont mis en doute l'authenticité.

    Vingt-quatre œuvres d'art signées Malevitch, Kandinsky ou Vladimir Tatline, des artistes de l'avant-garde russe du début du XXe siècle, ont été retirées des salles de la collection permanente du musée des Beaux-Arts de Gand, et elles seront examinées par des experts, car leur authenticité est mise en doute.

    La polémique a commencé à la mi-janvier, lorsqu'un groupe d'historiens de l'art avait fait publier dans la presse une lettre ouverte qui évoquait l'origine « hautement douteuse » de certaines œuvres de l'avant-garde russe, exposées depuis octobre dernier.

    Sans les qualifier de « faux », les signataires faisaient remarquer que les œuvres en question n'étaient répertoriées dans aucun catalogue, ils soulignaient aussi que l'avant-garde russe était un mouvement artistique particulièrement exposé à la contrefaçon.

    Dans un premier temps, le musée de Gand avait annoncé la nomination d'un comité d'experts chargé de vérifier l'authenticité des œuvres controversées, mais tout en excluant de les retirer des salles d'exposition, puis la direction a décidé de retirer les œuvres pour que les experts puissent les examiner plus facilement.

    Le collectionneur privé, qui est à l'origine du prêt des œuvres en question, a estimé qu'il était visé par une attaque injuste, orchestrée par des marchands d'art liés aux grosses fortunes russes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.