GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Les Irlandais plus favorables à l’avortement à l’approche d’un référendum

    media Manifestation contre la loi irlandaise qui interdit l'avortement, le 24 septembre 2016 à Dublin. REUTERS/Clodagh Kilcoyne

    Les Irlandais seront appelés aux urnes avant l'été pour un référendum sur l'avortement. Le gouvernement a pris l'engagement de tenir un scrutin fin mai afin de décider l'avenir du 8e amendement. Un texte qui a inscrit en 1983 l'interdiction de l'IVG dans la Constitution irlandaise. Elle est illégale et passible de 14 ans de prison. Un texte que beaucoup jugent obsolète alors que les pouvoirs publics et les citoyens semblent prêts à libéraliser la loi parmi les plus restrictives d'Europe.

    Avec notre correspondant à Dublin,  Julien Lagache

    Le 8e amendement a longtemps bénéficié d'un soutien massif en Irlande. Très largement adopté à une époque où l'Eglise catholique imprégnait plus fortement la société, il allait alors à contre-courant de la direction prise par les autres pays européens.

    Mais durant les dix dernières années, les Irlandais ont été choqués par plusieurs affaires, dont le cas d'une jeune femme, décédée en 2012 d'une grossesse à problème et qui s'était vu refuser une IVG d'urgence.

    Depuis, le mouvement des pro-avortement a grandi et la société en général y est plus favorable. Selon de récents sondages, plus d'un Irlandais sur deux souhaite l'accès à l'IVG jusqu'à 12 semaines de grossesse alors qu'un tiers est contre une libéralisation de la loi.

    Signe de cette évolution, les leaders politiques s'affichent presque unanimement en faveur de l'avortement, chose encore impensable il y a peu.

    Mais les anti-IVG sont très mobilisés et pourraient peser dans la longue campagne qui s'annonce avant le référendum à la fin mai.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.