GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Viorica Dancila, première Première ministre de Roumanie

    media Viorica Dancila prête serment, le 29 janvier 2018 à Bucarest. Inquam Photos/Octav Ganea via REUTERS

    Le gouvernement Viorica Dancila a été approuvé sans surprise ce lundi par le Parlement roumain. Réputée proche de l'homme fort du parti, Liviu Dragnea, l'eurodéputée Viorica Dancila devient la première femme Premier ministre de l'histoire de la Roumanie.

    Avec notre correspondant à Bucarest, Benjamin Ribout

    Le Parlement roumain a largement validé le gouvernement Dancila. La première femme à la tête d'un gouvernement en Roumanie va donc pouvoir se mettre au travail. Qualifiée de « dame décente, agréable et très compétente » par l'homme fort de son parti, Liviu Dragnea, Viorica Dancila, 54 ans, ne risque pas de disposer d'une grande liberté de mouvement. Relativement méconnue du grand public, elle aura avant tout la lourde tâche de suivre à la lettre le programme du parti.

    Il lui sera sans doute plus difficile d'apaiser le climat de défiance entourant son parti qui fait face à d'importantes manifestations depuis plus d'un an contre le projet de réforme de la justice. Un projet visant à dépénaliser les faits de corruption.

    D'ailleurs, la nouvelle Première ministre s'était illustrée au Parlement européen en février dernier en défendant cette réforme.

    Dernière chance

    Ses deux successeurs, Sorin Grindeanu et Mihai Tudose étaient aussi annoncés comme des fidèles de Liviu Dragnea et ont chacun pris trop de liberté pour le leader du parti. Résultat : ils n'auront fait que six mois à la tête de l'exécutif. Fidèle de Liviu Dragnea, celle-ci pourrait bien être la dernière chance pour le parti social-démocrate et son dirigeant.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.