GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Aujourd'hui
Lundi 20 Août
Mardi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Tests controversés en Allemagne: les constructeurs auto dans la tourmente

    media Les résultats des tests «ne devaient jamais sortir» car ils étaient «trop dévastateurs», affirme «Bild Zeitung», qui publie des documents internes au laboratoire américain les ayant menés. Krisztian Bocsi/Bloomberg via Getty Images

    Après le scandale des moteurs diesel truqués, les dernières révélations sur des essais sur des singes et des êtres humains qui ont respiré des gaz d'échappement de véhicules pour tester leur nocivité viennent encore égratigner l'image d'un secteur économique essentiel en Allemagne. Un quotidien a eu accès au rapport sur les tests pratiqués avec des singes. Leurs résultats étaient des plus dérangeants pour les constructeurs qui avaient commandité l'étude.

    Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

    Les dix singes qui ont durant quatre heures respiré des gaz d'échappement n'ont pas seulement été victimes de tests éthiquement critiquables. Les résultats étaient par ailleurs peu flatteurs pour les constructeurs qui avaient commandé l'étude.

    Le quotidien Bild Zeitung a eu accès au rapport du laboratoire américain. Il montre que les émissions des véhicules diesel les plus anciens étaient moins nocives que celles des plus récents. Les singes qui ont respiré les gaz d'échappement du véhicule plus ancien souffraient de moins d'inflammations que les autres.

    Les commanditaires de l'étude se sont montrés peu satisfaits. Le laboratoire américain a tenté d'enjoliver les résultats, mais sans grand succès. Le rapport n'a jamais été publié.

    Les constructeurs automobiles allemands actionnaires de l'organisme de recherche qui avait commandé l'étude ont réagi. Volkswagen a suspendu mardi de ses fonctions son lobbyiste en chef. Daimler a pris une mesure similaire depuis contre un responsable de la protection de l'environnement.

    Volkswagen, Daimler et BMW ont été reçus ce mercredi au ministère des Transports à Berlin. Les constructeurs se sont excusés pour les tests menés sur des singes et des êtres humains. Ils ont promis à l'avenir de ne plus pratiquer que des tests répondant aux normes éthiques allemandes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.