GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    A la Une: Macédoine, impossible consensus national sur la question du nom?

    media Un manifestant porte un ancien costume grec lors d'un rassemblement contre l'utilisation du terme «Macédoine» dans la ville de Thessalonique, en Grèce, le 21 janvier 2018. REUTERS/Alexandros Avramidis

    Les pourparlers entre Athènes et Skopje s’intensifient pour résoudre le conflit autour du nom de la Macédoine et un règlement semble proche. Mais pour Ljubomir Frčkoski, professeur de droit et ancien ministre macédonien des Affaires étrangères, un consensus sur cette question est impossible en Macédoine et le gouvernement qui prendra la décision devra être assez solide pour l’assumer.
    Interview
    Macédoine-Grèce : le réchauffement se poursuit
    • Retrouvez le dossier Macédoine vs Grèce : l’interminable conflit du nom

    Meurtre d’Oliver Ivanović : « les criminels font la loi dans tout le nord du Kosovo »
    Le 16 janvier au matin, le dirigeant d’opposition était tué devant le bureau de son parti. Depuis, de l’enquête, rien n’a filtré ou presque. Pionnier du dialogue avec les Albanais, Oliver Ivanović était un adversaire gênant pour le Président Vučić « parce qu’il pensait autrement ». Il avait d’ailleurs fait l’objet de multiples menaces. À Mitrovica, beaucoup pointent les milieux criminels serbes, sous l’emprise de Belgrade, dans cet assassinat.
    • Retrouvez le dossier Nord du Kosovo : une zone toujours sous haute tension

    Vetëvendosje : l’autodestruction d’un parti de gauche au Kosovo
    Première force d’opposition parlementaire au Kosovo, Vetëvendosje ! est sur le point d’imploser. Au sein du parti, les accusations croisées fusent : « dérive autocratique » de son chef Albin Kurti, culture politique « bolchevique » contre « infiltration d’espions serbes »... Et beaucoup de citoyens du Kosovo concluent amèrement : « le PDK a volé notre pain, Vetëvendosje ! est en train de détruire notre espoir ». L’analyse d’Andi Bushati.
    Kosovo : Albin Kurti et deux autres député(e)s de Vetëvendosje ont été arrêtées

    Rencontre Turquie-Bosnie-Serbie : l’arbitrage du sultan Erdoğan ?
    Bakir Izetbegović, membre de la présidence tripartite de Bosnie-Herzégovine, et le président serbe Aleksandar Vučić étaient à Istanbul, lundi 29 janvier, pour rencontrer le président Recep Tayyip Erdoğan, d’abord séparément, puis à trois. Le signe d’un grand retour de la Turquie dans les Balkans, comme arbitre des tensions régionales.
    • Retrouvez le dossier Turquie : Erdoğan et les Balkans, un nouveau modèle politique ?

    Bulgarie : levée de boucliers des conservateurs contre la ratification de la Convention d’Istanbul
    Vendredi 26 janvier, le gouvernement de Boïko Borissov a décidé de « renvoyer à plus tard » la ratification de la Convention d’Istanbul, un document du Conseil de l’Europe contre la violence faite aux femmes. Il cède ainsi aux pressions exercées par l’Église orthodoxe et le Parti socialiste (BSP) qui voient dans la Convention une légalisation cachée des droits LGBT.
    • Retrouvez le dossier Les violences faites aux femmes : un problème (aussi) balkanique

    Roumanie : l’octroi de fonds européens sera-t-il conditionné au respect de l’État de droit ?
    Le 24 janvier, Jean-Claude Juncker appelait le nouveau gouvernement roumain à « repenser » la réforme de la justice, l’estimant « dangereuse ». Mardi 30 janvier, dans le contexte du Brexit et de la réduction du budget communautaire, l’eurodéputée Corina Creţu confirmait que Bruxelles discutait l’option de conditionner l’octroi des fonds européens au respect de l’État de droit.
    • Retrouvez le dossier Balkans : comment parler encore d’élargissement européen à l’heure du Brexit ?

    Albanie : « Étudiants, pas clients », dans la rue pour un enseignement moins cher
    Plus de deux ans après les dernières manifestations contre la réforme de l’université, les étudiants de Tirana redescendent dans la rue, déterminés à obtenir la baisse de frais universitaires et, pourquoi pas, une transformation de l’enseignement supérieur que certains estiment bien mal en point. Reportage.

    Bosnie-Herzégovine : les aciéries de Željezara Zenica liquidées, les ouvriers se battent pour leurs droits et gagnent
    C’était le fleuron des privatisations en Bosnie-Herzégovine. Sur décision du tribunal de Zenica, les aciéries Željezara Zenica, rachetées par Arcelor-Mittal, ont été placées en liquidation judiciaire. Les 340 ouvriers restés sur le carreau ont entamé un bras de fer avec les autorités pour faire valoir leurs droits. Et ils ont gagné.

    Donald Trump annonce la fin de la loterie pour la « green card », les Balkans s’inquiètent
    Durant son discours sur l’État de l’Union, le président américain a demandé la suppression du « Diversity Immigrant Visa Program ». Ce système de loterie pour obtenir la carte verte est très populaire chez les nombreux Balkaniques qui veulent tenter leur chance aux États-Unis.
    • Retrouvez le dossier Avec Donald Trump, une nouvelle politique américaine pour les Balkans ?

    Kosovo : Pristina se mobilise contre la pollution de l’air
    Masque sur la bouche, des centaines de manifestants ont protesté mercredi contre le niveau record atteint par la pollution de l’air à Pristina. Les causes de la pollution ? La centrale thermique, mais aussi les vieilles voitures et le chauffage urbain... Le fléau s’aggrave d’année en année.
    • Retrouvez le dossier Dans les Balkans, l’environnement, un problème oublié

    Cinéma en Bosnie-Herzégovine : « Les hommes ne pleurent pas », une thérapie de troupe
    Muškarci ne plaču, « Les hommes ne pleurent pas », le premier long-métrage de fiction du réalisateur bosnien Alen Drljević, a marqué la production cinématographique régionale en 2017. Autrefois ennemis de guerre, les protagonistes de ce film cherchent à surmonter leurs traumatismes pour parvenir à la réconciliation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.