GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Février
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Aujourd'hui
Vendredi 23 Février
Samedi 24 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Affaire Oxfam en Haïti: le gouvernement britannique s'en mêle

    media Le gouvernement britannique menace de mettre fin à sa coopération financière avec l’ONG Oxfam basée à Oxford. REUTERS/Peter Nicholls

    L’organisation humanitaire britannique Oxfam est accusée d’avoir couvert des faits de prostitution. Tout est parti d'une enquête publiée vendredi 9 février dernier par le quotidien britannique The Times, des employés d’Oxfam auraient engagé de jeunes prostituées en 2011 à Haïti au cours d’une mission consécutive au séisme qui avait ravagé le pays en 2010 et fait près de 300 000 morts. La ministre britannique en charge du Développement international, Penny Mordaunt, doit rencontrer les responsables d’Oxfam ce lundi.

    Avec notre correspondante à Londres, Marina Daras

    Le gouvernement britannique menace de mettre fin à sa coopération financière avec l’ONG basée à Oxford depuis qu’une enquête publiée par le quotidien britannique The Times a révélé l’ampleur du scandale. Oxfam est suspecté par le gouvernement de ne pas avoir fourni toutes les informations dont elle disposait et d’avoir tenté de couvrir les faits.

    Downing Street a donc a ordonné à Oxfam de remettre à la Charity Commission, l’organisme britannique de contrôle des associations humanitaires, un historique détaillé des événements ainsi que la totalité des documents sur les employés impliqués dans l’affaire de Haïti.

    Selon l’enquête publiée par le Times, des groupes de jeunes prostituées étaient invités pour des soirées sexuelles dans des maisons et des hôtels payés par l’ONG. Une source citée par le quotidien dit même avoir vu une vidéo d’une orgie avec des prostituées portant des T-shirts d’Oxfam.

    Le Times affirme également qu’Oxfam n’avait pas averti les autres organisations humanitaires du comportement de ses employés, ce qui a permis à ces anciens salariés d’obtenir par la suite des missions auprès de personnes vulnérables dans d’autres zones sinistrées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.