GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 24 Octobre
Jeudi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: aux Bafta, la libération de la parole des femmes se poursuit

    media Des femmes manifestent lors des Bafta, au Royal Albert Hall de Londres, le 18 février 2018. REUTERS/Hannah McKay

    La cérémonie des Bafta Awards, récompenses britanniques du cinéma et de la télévision, s’est déroulée dimanche 18 février au Royal Albert Hall de Londres. Et comme l’on pouvait s’y attendre, l’événement a été une nouvelle occasion de dénoncer les agressions sexuelles, après l’affaire Weinstein et la libération récente des paroles féminines sur le sujet.

    Avec notre correspondante à Londres, Marina Daras

    Le tapis rouge du Royal Albert Hall s’est transformé le temps d’une soirée en tapis noir. Les artistes britanniques se sont ralliés au mouvement Time is Up en portant des tenues sombres et des badges pour protester contre les scandales impliquant de grands noms du cinéma, dont Harvey Weinstein. La présentatrice Joanna Lumley est revenue sur le mouvement lors de son discours d’ouverture ce dimanche.

    Elle a d’abord rappelé que c’est au Royal Albert Hall qu’il y a « exactement 100 ans », « un groupe de femmes britanniques » ont obtenu pour la première fois le droit de vote. Un mouvement que Joanna Lumley relie à l’actualité. « Il y a de cela un siècle, les suffragettes jetaient les bases de la résistance et de cette puissante manifestation que l’on retrouve en ce moment avec le mouvement Time is Up et la volonté d’éradiquer les inégalités et les abus envers les femmes, partout dans le monde. »

    Le matin même, près de 200 femmes de l’industrie du cinéma ont inauguré un fonds visant à financer des campagnes d’information et à soutenir des actions en justice contre les comportements de harcèlement. L’actrice britannique Emma Watson a tenu à soutenir la cause avec un don record de 1,13 million d’euros.

    Aux États-Unis, une initiative similaire a vu le jour en janvier, avec la mise en place du fond de défense juridique de l’association Time is Up, qui a récolté plus de 21 millions de dollars en deux mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.