GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Venezuela: remise en liberté du vice-président du Parlement
    Europe

    Brexit: David Davis exclut toute déréglementation «à la Mad Max»

    media Le ministre britannique en charge du Brexit, David Davis, à Vienne, le 20 février 2018. REUTERS/Heinz-Peter Bader

    Le ministre britannique chargé du Brexit, David Davis, a prononcé ce mardi à Vienne (Autriche) un discours sur les futures relations de la Grande-Bretagne avec l'UE et ses autres partenaires internationaux, devant un parterre de chefs d’entreprise autrichiens. Cette conférence était la dernière d’une série d’interventions que le gouvernement  britannique a appelées « la route du Brexit ». Mais ceux qui espéraient des précisions sur le cadre ou le contenu des négociations ont été déçus.

    Avec notre envoyée spéciale à VienneBéatrice Leveillé

    A un an ou presque du Brexit, la route reste bien imprécise  pour David Davis, le négociateur en chef du gouvernement britannique pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Un flou qui nourrit bien des spéculations.

    Après qu’il a annoncé être prêt à adopter un nouveau modèle économique qui lui permettrait de rester compétitif si le marché européen lui était fermé, le  gouvernent de Theresa May a été  accusé par l’opposition travailliste de vouloir réduire les normes environnementales et sociales, et de vouloir faire du Royaume-Uni un paradis fiscal.

    David Davis a répondu en ironisant que « le Brexit, ce ne sera pas Mad Max »,  autrement dit la loi de la jungle. « Le Royaume-Uni veut être en tête de la compétition avec des normes qui ne seront peut-être pas toutes européennes mais qui seront de haut niveau ».

    Les journalistes surpris par le manque de précisions dans son discours à ce stade de la négociation lui ont demandé s’il avait un plan secret, une question qui l’a fait sourire mais à  laquelle bien sûr, il n’a pas répondu.  

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.