GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le ministre israélien de la Défense a annoncé sa démission du gouvernement suite à un désaccord profond concernant le cessez-le-feu à Gaza. Il a estimé devant la presse que l'accord de trêve était une «capitulation devant le terrorisme».

    Dernières infos
    • Birmanie: les violences contre les Rohingyas sont «inexcusables», dit Pence à Aung San Suu Kyi
    • L'opposant Navalny annonce avoir finalement été autorisé à quitter la Russie pour Strasbourg
    • Budget: Rome demande à Bruxelles de la «flexibilité» pour le pont de Gênes et les intempéries
    • France: le gouvernement veut supprimer les chaudières au fioul d'ici 10 ans
    Europe

    Des députés européens chassent les nitrites dans les supermarchés

    media Les nitrites se retrouvent dans la plupart des jambons de supermarchés (photo d'illustration). Wikimedia Commons / Hautbois

    La charcuterie que nous consommons est-elle cancérigène ? Les eurodéputés ont organisé une opération de chasse aux nitrites et nitrates dans les supermarchés aux alentours du Parlement européen, à Bruxelles, mercredi 21 février. Ils dénoncent la présence de ces conservateurs dans la majorité des jambons, saucissons ou lardons que l'on trouve dans les rayons. Or, selon l'agence de recherche sur le cancer de l'OMS, la charcuterie qui comporte ces additifs est cancérigène. Les eurodéputés réclament leur interdiction.

    Avec notre correspondante à Bruxelles, Laxmi Lota

    « Jambon de porc, sel, conservateur, nitrate de potassium », énumère un eurodéputé, tandis que Michèle Rivasi, eurodéputée Verts, colle des étiquettes « Stop nitrites » sur des emballages de jambon industriel. Dans les rayons, les députés cherchent les ingrédients incriminés : nitrite, nitrates ou E249 a E252. Des conservateurs, qui « provoquent le cancer colorectal » d'après « plein d'études », affime Michèle Rivasi.

    « En plus, l’Organisation mondiale de la santé dit que c’est cancérogène catégorie 1. Pas probablement cancérogène, hein, catégorie 1. Mais, de l’autre côté, on a un énorme lobby. On a des industriels qui veulent aller vite et qui veulent se faire de l’argent le plus rapidement possible », continue la députée. Ces additifs sont utilisés pour que le jambon ait un aspect plus rose ou plus rouge. Parmi les consommateurs, peu lisent les étiquettes.

    L’une estime dans un rire gêné que « beaucoup de choses sont cancérigènes, donc, malheureusement, on va finir par ne plus rien manger ». L’autre ne « fait pas spécialement attention ». Un dernier, lui, regarde si « le jambon est traité ou si c’est un jambon naturel ».

    Les députés européens demandent une audition de l'Efsa, l'Agence européenne pour la sécurité alimentaire, pour qui ces substances sont peu préoccupantes pour la santé humaine.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.