GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2018: l’Espagne bat difficilement l’Iran 1-0
    Dernières infos
    Europe

    Espagne: qu’advient-il des anciens dirigeants indépendantistes catalans?

    media Anna Gabriel (à droite), à côté de Carles Puigdemont, lors d'un débat au Parlement régional de Catalogne, à Barcelone, le 10 octobre 2017 REUTERS/Albert Gea/File Photo

    Appelée à se présenter devant la justice pour expliquer son rôle dans le cadre de la déclaration d’indépendance catalane d’octobre dernier, Anna Gabriel a rejoint la Suisse afin d’éviter son incarcération. C’est la sixième dirigeante indépendantiste à quitter l’Espagne.

    Avec notre correspondante à Barcelone, Leticia Farine

    « Comme je n'aurai pas un procès équitable chez moi, j'ai cherché un pays qui puisse protéger mes droits. » Voici ce qu’a déclaré Anna Gabriel mardi 20 février dans un entretien au quotidien suisse Le Temps. Elle a même parlé de « persécution politique » à la télévision locale.

    L’ancienne porte-parole du parti d’extrême gauche Candidature d’unité populaire devait être entendue le même jour devant la Cour suprême de Madrid. Elle devait s’exprimer sur son implication dans un « comité stratégique » chargé d’entraîner la sécession de la Catalogne, dans le cadre d’une enquête de grande envergure visant plus d’une centaine de personnes.

    Selon les médias catalans, le parquet aurait demandé un mandat d’arrêt international à l’encontre d’Anna Gabriel, mais celui-ci n’aurait pas été retenu par la Cour suprême qui a préféré un mandat d’arrêt national.

    Sixième départ de leader indépendantiste

    Anna Gabriel risquait d’être mise en détention, comme quatre autres leaders indépendantistes qui sont incarcérés depuis plus de trois mois. Parmi eux, l’ex-numéro 2 de la Catalogne, Oriol Junqueras.

    Anna Gabriel est la sixième indépendantiste à quitter l’Espagne après l’ancien président de la région Carles Puigdemont et quatre de ses ex-ministres régionaux. Installés à Bruxelles, ils sont tous accusés de rébellion, sédition et malversation de fonds par la justice, des poursuites pouvant entraîner jusqu’à 30 ans de prison.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.