GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le médecin de Donald Trump écarte toute «spéculation» sur une douleur à la poitrine
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    • La Chine dit être la seule à pouvoir statuer sur la Constitution de Hong Kong (porte-parole du Parlement)
    Europe

    Italie: Berlusconi, leader inéligible d'une coalition favorite des législatives

    media Silvio Berlusconi, le leader de la coalition de centre droit italienne, lors d'un meeting à Milan, le 25 février 2018. REUTERS/Massimo Pinca

    Silvio Berlusconi, qui a mené sa campagne électorale essentiellement à travers les chaînes télévisées et la presse, a participé à l'un des rares meetings prévus, à Milan dans le cadre du théâtre Manzoni. Le leader de la coalition de centre droit donnée favorite des élections législatives du 4 mars n'est pas éligible jusqu'en 2019 en vertu d'une condamnation pour fraude fiscale. En cas de victoire, le chef de Forza Italia (son parti fondé fin 1993) ne sera donc pas le président du Conseil. Mais à 81 ans, il n'en demeure pas moins le moteur charismatique de la coalition qu'il dirige, l'homme qui fera jouer son pouvoir de décision dans la composition du gouvernement.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    Le leader de la coalition de centre droit, qui a pour principal allié la Ligue xénophobe de Matteo Salvini, a été accueilli par une immense foule au théâtre Manzoni de Milan. Au point que de nombreux sympathisants ont dû rester dehors.

    Le chef de Forza Italia a longuement insisté sur le point fort de son programme : la fameuse « flat tax » ; c'est-à-dire une taxe unique à 23 % pour l'impôt sur le revenu. Selon ses déclarations cela permettrait aux entreprises de créer plus d'emplois, mais aussi d'aider les plus démunis.

    Silvio Berlusconi a également réitéré l'objectif tolérance zéro pour les migrants en situation illégale.

    La coalition de centre droit est donnée favorite des élections législatives du 4 mars. Toutefois, selon les derniers sondages publiés, elle n'atteindrait pas le seuil de 40%, nécessaire pour obtenir une majorité au Parlement.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.