GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    En France, le ministre de la Transition écologique François de Rugy, au centre d'une polémique sur des dépenses excessives, a annoncé avoir présenté sa démission ce 16 juillet au Premier ministre, s'estimant victime d'un «lynchage médiatique» et précisant avoir déposé une plainte en diffamation contre le site web Mediapart.

    Europe

    Vague de froid: un maire belge menace d’arrêter les SDF refusant de s’abriter

    media Une vue de la banlieue de Bruxelles sous la neige (photo d'illustration). GettySteph / Getty Images

    Le maire d’une des communes de la région bruxelloise a rendu un arrêté municipal destiné à contraindre les SDF rencontrés dans la rue à se rendre dans un abri de nuit. En cas de refus, les récalcitrants d'Etterbeek, une commune proche du centre de la capitale belge, pourraient faire l’objet d’une arrestation administrative de la police pour les obliger à passer la nuit au chaud.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    A Etterbeek, la municipalité impose depuis dimanche 25 février aux travailleurs sociaux de signaler à la police les sans-abris qui refuseraient de se rendre dans un local d’accueil de nuit. Sur signalement des équipes du samu social ainsi que de leur propre initiative, les policiers sont tenus de 20h à 7h de procéder à l’arrestation administrative des Sans domicile fixe (SDF) qui refuseraient d’aller en centre d’accueil de nuit.

    Dans la nuit de dimanche 25 au lundi 26, dix d’entre eux ont ainsi été amenés - plus ou moins volontairement - à ce que la municipalité d’Etterbeek appelle le « chauffoir municipal ». Là, un médecin détermine lesquels sont en danger s’ils retournent à l’extérieur. Si le danger d’hypothermie est réel, les sans-abris n’ont pas l’autorisation de quitter le local avant l’aube.

    D'autres villes emboîtent le pas

    L’arrêté municipal sera en vigueur jusqu’au 8 mars, sauf si la vague de froid se prolonge. Pour le bourgmestre de la commune - le maire -, l’absence d’une telle mesure aurait relevé de la non-assistance à personne en danger, alors qu’on attend à Bruxelles des températures nocturnes pouvant descendre jusqu’à -10°C. Et la mesure a fait des émules en Belgique, avec des arrêtés municipaux similaires à Bruxelles mais aussi à Namur ou à Liège.


    Au moins dix victimes en Europe, -40°C en Italie

    Une vague de froid venant de Sibérie s’abat sur toute l’Europe, de Moscou à Paris, avec des températures allant jusqu’à -40°C en Italie, ou entre -10°C et -18°C en France. Cet épisode de froid, qui n’a pas épargné la région méditerranéenne – la Côte d’Azur, les Alpes-Maritimes et le Var ont été placés en vigilance orange neige et verglas –, est le premier à cette période de l’année depuis 2005 et a déjà fait dix morts depuis trois jours, dont trois sans-abri en France.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.