GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 22 Juillet
Lundi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le Mouvement 5 étoiles et l’extrême droite bouleversent la politique italienne

    media Un homme dans un bureau de vote à Rome, en Italie, le 4 mars 2018. REUTERS/Yara Nardi

    En Italie, l’incertitude domine face aux premiers résultats des élections législatives, ce lundi 5 mars. Les résultats complets ne seront connus que dans la soirée, en principe, mais les tendances disponibles pointent déjà un profond changement politique. Le Mouvement 5 étoiles et la Ligue, parti d’extrême droite, apparaissent en effet vainqueurs du scrutin.

    C’est un véritable bouleversement du paysage politique italien qui est en cours, rapporte notre envoyée spéciale à Rome, Juliette Gheerbrant. D’abord en raison du score du Mouvement 5 étoiles, qui est bien supérieur à celui attendu. Donné à 28 % dans les sondages, à deux semaines des élections, il atteint les 32 %.

    Le M5S devient le premier parti d’Italie, ce qui était prévu, mais pas avec un tel résultat. « Si ces chiffres se confirment, il s'agira d'un triomphe du Mouvement 5 étoiles, d’une véritable apothéose qui attestera de la qualité du travail que nous avons réalisé », s’est félicité le député Alessandro Di Battista. En milieu de journée, Luigi di Maio, le dirigeant du mouvement, a revendiqué le droit de former un gouvernement.

    Si l’arrivée en tête de la coalition de droite – avec environ 30 % des suffrages – était également prévisible, les observateurs ne s’attendaient pas à ce que l’extrême droite, avec les 17 % de la Ligue de Matteo Salvini, dépasse largement Forza Italia, qui se retrouve à 14 % des voix.

    La Ligue «est devenue un parti vraiment lepéniste. Ils sont vraiment xénophobes» Giuseppe Bettoni, professeur de géographie politique à l’université de Rome Tor Vergata 05/03/2018 - par RFI Écouter

    Le rapport de force s’inverse au sein de cette coalition, où il semblerait que le retour de Silvio Berlusconi n’ait pas fait recette. En conséquence, Matteo Salvini a estimé ce lundi que la coalition a « le droit et le devoir de gouverner » et revendiqué pour lui la tête du gouvernement.

    Enfin, de son côté, le Parti démocrate au pouvoir a été boudé par les électeurs. Il risque même de passer sous le seuil symbolique des 20 % à l’Assemblée nationale.

    Pas de majorité de gouvernement

    Savoir qui va gouverner, c’est la grande inconnue ce lundi matin. On sait que les tractations, qui ont d’ailleurs déjà commencé, vont être intenses. Le Mouvement 5 étoiles entend bien diriger les opérations.

    Pour Alessandro Di Battista, « tous les partis vont devoir venir parler avec nous. Et ce sera probablement la première fois. Tous, devront venir nous parler […] en partant de nos propositions et de nos solutions pour le pays ». Sauf que Matteo Salvini, de son côté, s'est dit opposé à tout accord avec le M5S.

    On constate donc, en tout cas, un virage très à droite en Italie, en particulier dans le nord, même si la Ligue réussit à obtenir désormais des voix dans tout le pays. Et dans le sud, c’est le virage 5 étoiles. Le parti a obtenu jusqu’à 40 % des suffrages dans certaines circonscriptions.

    Prudence tout de même pour l’instant sur les projections en sièges, le dépouillement se termine à peine. C’est le président de la République Sergio Mattarella qui a désormais les clés d’un futur gouvernement en main.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.