GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Italie: Matteo Renzi démissionne, le M5S à la recherche de partenaires

    media Matteo Renzi quitte la direction du Parti démocrate après la défaite retentissante de son parti aux législatives. REUTERS/Remo Casilli

    Au lendemain des législatives en Italie, deux chefs de parti ont affirmé leur volonté de gouverner : Matteo Salvini, leader de la Ligue (extrême droite) et Luigi Di Maio, dirigeant du Mouvement 5 étoiles. Crédité de 32%, ce dernier ne pourra pas gouverner seul. Mais la démission de Matteo Renzi de la direction du Parti démocrate pourrait peut-être changer la donne.

    La défaite « claire et évidente » du Parti démocrate a poussé Matteo Renzi vers la sortie. Il ne se représentera pas lors du congrès du mouvement qui doit se tenir dans les prochaines semaines. La formation de centre gauche n'a recueilli que 18,7 % des voix aux législatives de dimanche. Il avait déjà dû quitter son poste de chef du gouvernement en 2016 après avoir été désavoué lors d'un référendum sur une réforme constitutionnelle. Il assure vouloir se contenter de son nouveau rôle de sénateur de Florence, rapporte notre correspondante à Rome, Anne Le Nir.

    Nous savons que notre place durant cette législature sera dans l'opposition. C'est là que les Italiens nous ont demandé d'être. Je me sens être le garant d'un engagement moral, politique et culturel. Nous avons dit durant notre campagne électorale : "non à un gouvernement avec les extrémistes!" Nous n'avons pas changé d'opinion en 24 heures! La campagne électorale que nous avons menée, nous l'avons menée avec sérieux. Quand nous avons dit : "non à la culture anti-science, non à la culture de la haine", ce n'était pas une plaisanterie!

    Matteo Renzi 06/03/2018 - par RFI Écouter

    Avec la percée des mouvements populistes et d'extrême droite, désormais majoritaires, « l'Italie est confrontée à une situation qui veut que ceux qui ont gagné clairement les élections n'ont pas les voix pour gouverner », a remarqué Matteo Renzi. Toutefois, le Mouvement 5 étoiles, une formation populiste arrivée en tête, et la Ligue, un parti d'extrême droite, revendiquent le droit de gouverner.

    Salvini chez Berlusconi

    Et l'ancien président du Conseil italien l'a encore répété : hors de question que le Parti démocrate soit « la béquille d'un gouvernement anti-système » ; il préfèrera se trouver dans l'opposition.

    Les autres formations ont entamé les tractations. Le chef de la Ligue (ex-Ligue du Nord), Matteo Salvini, revendique désormais la direction du gouvernement, fort du résultat de son parti qui le place en tête de la coalition de droite, devant Forza Italia de Silvio Berlusconi. Selon les médias, le leader d'extrême droite s'est rendu chez le milliardaire de 81 ans, qui n'a pour l'instant pas réagi aux résultats.

    Mais face à lui, le Mouvement 5 étoiles de Luigi Di Maio revendique elle aussi le pouvoir. Arrivée en tête du scrutin avec 32 % des suffrages, la formation est désormais à la recherche de partenaires sur la base de son programme et de ses cinq priorités : pauvreté, gaspillage, immigration, sécurité et emploi. La Ligue de Matteo Salvini lui a déjà fermé la porte, éloignant la possibilité d'un gouvernement de populistes. Voilà qui peut rassurer Bruxelles.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.