GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 25 Juillet
Vendredi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Crise politique en Slovaquie: le Premier ministre démissionne

    media Le Premier ministre slovaque démissionnaire, Robert Fico, le 9 mars 2018. REUTERS/Radovan Stoklasa

    Un peu plus de deux semaines après l'assassinat du journaliste Jan Kuciak et de sa compagne, la Slovaquie connaît une crise politique profonde. Ce mercredi 14 mars en début de soirée, le Premier ministre Robert Fico a annoncé sa démission. Il espère ainsi sauver la coalition gouvernementale en place.

    Avec notre correspondant régionalAlexis Rosenzweig

    Après les grandes manifestations organisées à Bratislava, la démission de Robert Fico était un sujet âprement discuté dans une Slovaquie encore sous le choc du meurtre à bout portant du jeune journaliste Jan Kuciak et de sa fiancée Martina Kusnirova, fin février. L'article de Jan Kuciak - inachevé, mais publié post mortem - mettait en cause des personnalités très proches de Robert Fico, liées à des hommes d'affaires italiens, membres présumés de la puissante mafia calabraise Ndrangheta.

    Le chef du gouvernement slovaque a d'abord fait démissionner ses conseillers très embarrassants puis son ministre de l'Intérieur en début de semaine. Après dix années passées au pouvoir, Robert Fico espérait bien résister à la vague d'indignation et de protestation.

    Président de son parti

    Après avoir posé à côté de liasses de billets, promises pour toute information sur le crime, il a ensuite crié au complot international contre son gouvernement fomenté notamment par le chef de l'Etat Andrej Kiska et le milliardaire américain George Soros.

    Désormais, Robert Fico envisage donc de rester président du parti au pouvoir en laissant un membre du gouvernement actuel devenir Premier ministre. Pas sûr que cela suffise. L'opposition et la presse sont en tout cas loin d'être convaincues tandis que l'enquête policière n'a pas encore révélé d'indices sur les auteurs ou commanditaires du double homicide.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.