GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le Parlement européen instaure une commission spéciale pour les pesticides

    media Le système d'épandage du glyphosate dans un champ de moutarde à Ouzouer-sous-Bellegarde, dans le centre de la France, le 30 novembre 2017. REUTERS/Christian Hartmann

    La saga du glyphosate n'est pas encore finie. Réuni en session plénière à Strasbourg, le Parlement européen vient de mettre sur pied une commission spéciale « pesticides ». Objectif : enquêter sur les modalités d'autorisation des pesticides en Europe.

    Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg,  Joana Hostein

    La commission « Pesticides » aura donc neuf mois pour enquêter sur les modalités d'autorisation des herbicides en Europe. Le point de départ : le renouvellement très controversé du glyphosate, controversé parce que le monde scientifique n'est pas d'accord sur la dangerosité pour l'homme de ce pesticide. Le Centre internationale de recherche sur le cancer l'a classé « cancérogène probable » alors que les agences européennes le considèrent non cancérogène.

    Et puis il y a eu les Monsanto Papers, ces milliers de documents internes à la société américaine qui dévoilent les moyens qu'elle utilise pour peser sur les avis des agents sanitaires. Des révélations qui seront au coeur des travaux de la commission d'enquête.

    Le socialiste français Eric Andrieu préside l'assemblée. « Nous analyserons la question de l'indépendance de la science et le rapport au conflit d'intérêt évidemment, puisque c'est un des éléments qui va animer nos travaux pour garantir que le travail qui est fait du point de vue des avis scientifiques se fassent en toute indépendance », dit-il.

    Faut-il donner davantage de moyens aux agences européennes pour qu'elles puissent publier leur propres études scientifiques, au lieu de se baser sur celles déjà existantes et notamment celles des industriels ? Une autre question que devront trancher les parlementaires ces prochains mois.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.