GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    [Reportage] Crimée: Vladimir Poutine célébré à Sébastopol

    media Rassemblement pour le 4e anniversaire de l'annexion de la Crimée, à Sébastopol le 14 mars 2018. REUTERS/Maxim Shemetov TPX IMAGES OF THE DAY

    L’une des spécificités du scrutin présidentiel du 18 mars en Russie était la participation de la Crimée. La péninsule ukrainienne a été illégalement rattachée à la Fédération de Russie en 2014, suscitant un séisme géopolitique. Le vote mené sur la péninsule n’aura pas de valeur internationale – l’OSCE a d’ailleurs refusé d’y envoyer des observateurs. A Sébastopol, le taux de participation à ce scrutin controversé s’annonce élevé – la Commission électorale communiquera ses informations ce lundi. Pour les électeurs, ce scrutin avait surtout valeur de second référendum.

    Avec notre envoyé spécial à Sébastopol, Etienne Bouche

    Il est 20h, politiques, militaires et personnalités proches du pouvoir viennent déposer des œillets au pied du mémorial des défenseurs de Sébastopol. L’ambiance se veut solennelle : au micro, ces représentants veulent écrire une nouvelle page de l’histoire de la ville. « Aujourd’hui est un jour significatif : les élections ont eu lieu. Et j’espère qu’ensemble, en nous rendant aux urnes, nous avons exprimé notre gratitude et à quel point nous sommes reconnaissants à notre président et à la Russie. »

    Les résultats définitifs de l’élection ne sont encore pas connus, mais peu importe. Ici il n’était pas question de compétition entre candidats. Il s’agissait de plébisciter celui qui a permis à la Crimée de revenir dans le giron de Moscou. A tel point que le scrutin s’apparentait à un deuxième référendum.

    « Les habitants de Sébastopol ont eu le courage de défendre le choix de 2014. Nous avons aussi défendu notre monde, la langue russe, notre histoire et notre droit de vivre au sein de la grande Russie. »

    Les intervenants s’expriment devant un public acquis. A Sébastopol, la popularité de Vladimir Poutine est réelle. Les incitations à participer au vote ont toutefois été poussives afin d’offrir au président russe un résultat triomphal.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.