GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Démission de Mgr Vigano, responsable de la communication du Vatican

    media Le responsable de la communication du Saint-Siège, Mgr Dario Vigano, dans la salle de presse du Vatican, le 24 janvier 2017. REUTERS/Stringer

    Au Vatican, le « ministre » de la Communication du pape François a présenté, mercredi 21 mars, sa démission. Choisi par le pape en 2015 pour mener la réforme des médias du Vatican, Mgr Dario Vigano fait les frais d'une polémique qui mêle le pape émérite Benoît XVI.

    Avec notre correspondant à Rome,  Eric Sénanque

    Pour comprendre cette démission, il faut remonter au 12 mars : devant la presse, à l'occasion des 5 ans de son pontificat, Mgr Vigano présente une collection de livres consacrés à la théologie du pape François et lit une lettre du pape émérite Benoît XVI.

    Dans ce courrier, le prédécesseur du pape François revient sur la « continuité intérieure » avec le pape actuel, malgré les différences de style. La lettre est perçue comme un appui public du pape allemand à son successeur alors qu'il s'agit d'une réponse privée, envoyée un mois plus tôt, à une requête de Mgr Vigano, d'écrire un texte sur la publication des livres.

    Mais l'affaire n'en reste pas là car le Vatican publie une photo de la lettre de Benoît XVI avec un passage flouté. On apprend par la suite que la vraie raison du refus du pape allemand de signer un texte n'est pas sa faiblesse physique, mais bien le choix d'un des auteurs de la collection, un théologien qui s'est opposé à Jean-Paul II et Benoît XVI.

    Accusé d'avoir caché des informations et instrumentalisé la parole de l'ancien pape, Mgr Vigano était depuis huit jours sous le feu des critiques. Dans sa lettre de démission, dévoilée mercredi, il explique quitter son poste pour ne pas bloquer la réforme des médias en cours au Vatican.

    Parfois surnommé « le tsar » en raison de son management autoritaire, Mgr Vigano sera tombé sur un cafouillage de communication, lui qui avait justement pour tâche de l'améliorer.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.