GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Italie: le M5S et Forza Italia se partagent les présidences du Parlement

    media Le président de la République italienne Sergio Mattarella avec la nouvelle présidente du Sénat Elisabetta Alberti Casellati, le 24 mars 2018. Italian Presidential Press Office/Handout via REUTERS

    Après de longues tractations, les parlementaires italiens ont élu ce samedi 24 mars les présidents des deux Chambres, ouvrant la voie aux consultations pour la formation d'un gouvernement. Mais celle-ci s'annonce compliquée.

    Il a fallu deux jours de discussions et négociations tendues pour que les parlementaires italiens parviennent à élire les présidents des deux Chambres. Et la coalition de droite a bien failli exploser à cause de la concurrence exacerbée entre Matteo Salvini, le chef de file de la Ligue (ex-Ligue du Nord, extrême droite), et Silvio Berlusconi, leader de Forza Italia.

    La coalition de droite et le Mouvement 5 étoiles ont finalement trouvé un accord pour se répartir les postes : la Chambre des députés revient à un orthodoxe du M5S, Roberto Fico, et celle du Sénat à une proche de Silvio Berlusconi, Elisabetta Alberti Casellati qui devient ainsi la première femme présidente du Sénat italien. Le chef du gouvernement sortant Paolo Gentiloni a aussitôt officiellement remis sa démission. Il continuera à gérer les affaires courantes jusqu'à la formation d'un nouveau gouvernement.

    «La Maréchale de Berlusconi»

    Elisabetta Alberti Casellati, 71 ans, est  la première femme à la tête du Sénat italien. Finalement Silvio Berlusconi doit donc sa survie politique à une femme, souligne notre correspondante à Rome, Anne Le Nir.

    La sénatrice a obtenu sans problème le soutien des élus de droite et du Mouvement 5 Etoiles. Cette femme très élégante, au visage bien lifté, s'est engagée dans le parti Forza Italia depuis sa naissance officielle en 1994.

    Avocate, c'est une experte en droit canonique et ecclésiastique. Une catholique traditionaliste, qui s’est autant battue contre la loi sur les unions civiles que pour protéger les intérêts personnels de Silvio Berlusconi.

    Un casse-tête

    Le président de la République Sergio Mattarella va donc pouvoir convoquer l'ensemble des mouvements politiques avant de décider à qui il confiera le soin de former le nouvel exécutif. Un casse-tête qui pourrait être long à résoudre. Aucun parti, aucune coalition n'a obtenu la majorité aux législatives du 4 mars dernier.

    La coalition de droite, dominée par la Ligue, qui est arrivée en tête, revendique le pouvoir. Le Mouvement 5 étoiles, qui est devenu le premier parti du pays, estime que c'est à lui de former le gouvernement. Mais avec qui ? Au sein de la droite, Forza Italia a exclu de gouverner avec le M5S, mais la Ligue, elle, pourrait être tentée.

    Un tel gouvernement risquerait de n'être que très provisoire, estime Hervé Rayner, professeur à l'Institut d'études politiques et internationales de l'université de Lausanne. « Ni les léguistes ni les membres du Mouvement 5 étoiles n'accepteraient longtemps de cohabiter ensemble. Ce serait un gouvernement mis sur pied pour procéder dans l'urgence à des réformes institutionnelles, et notamment autour du mode de scrutin », avance-t-il. Cette coalition politiquement improbable conduirait donc sans doute à l'adoption d'une nouvelle loi électorale et à un retour aux urnes. Mais le jeu reste ouvert et, pour l'heure, c'est le président de la République qui a les cartes en main.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.