GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Kosovo: les Serbes quittent le gouvernement après l'expulsion de Marko Djuric

    media Le représentant des Serbes du Kosovo, Marko Djuric, a été arrêté à Pristina puis expulsé du pays, le 26 mars 2018. REUTERS/Laura Hasani

    Les ministres et membres serbes du gouvernement du Kosovo ont décidé mardi 27 mars de quitter leur fonction à Pristina après l'arrestation et l'expulsion la veille par la police kosovare d'un haut responsable gouvernemental serbe.

    Les élus serbes « vont quitter le gouvernement qui ne jouira plus de notre soutien », a déclaré à Belgrade Goran Rakic, le président de la Liste serbe, principal parti de la minorité serbe au Kosovo, à l'issue d'une réunion avec le président serbe Aleksandar Vucic, à Belgrade.

    Cette décision fragilise le gouvernement kosovar qui dépend du soutien des élus serbes. Le gouvernement ne « tombera pas », a assuré le Premier ministre Ramush Haradinaj, qualifiant la décision « d'incompréhensible ». Les Serbes disposaient de trois ministères et d'un poste de vice-Premier ministre au sein du gouvernement qui compte dix-huit membres.

    A l'origine de cette décision: l'arrestation et l'expulsion du principal négociateur de Belgrade pour le Kosovo. Marko Djuric était entré lundi en territoire kosovar pour participer à une réunion publique à Mitrovica-Nord, sans avoir reçu l’aval de Pristina. Il a été conduit au commissariat de Pristina, traîné par les policiers kosovars, courbé en deux, devant les caméras et sous les insultes des habitants. Des incidents violents entre la police et des Serbes du Nord-Kosovo ont éclaté lors de l’intervention des policiers. 32 personnes ont été blessées dont huit sont dans un état grave.

    En réaction à l’arrestation musclée de Marko Djuric, les habitants de la région de Mitrovica ont dressé une barricade sur la route reliant Mitrovica à la Serbie. Néanmoins la situation était calme dans la ville ce mardi.

    Normalisation entre Belgrade et Pristana

    L'incident est survenu alors que Belgrade et Pristina semblaient avoir renoué le dialogue sur la normalisation de leurs relations.

    « Ce que vous avez vu hier montre ce que Pristina et une partie de la communauté internationale pensent du dialogue et je n'ai rien à ajouter », a déclaré Marko Djuric sans préciser si Belgrade allait interrompre les pourparlers. « La décision finale revient à Aleksandar Vucic », le président serbe, a-t-il  ajouté.

    Les représentants des Serbes du Kosovo ont, par ailleurs, annoncé leur intention de former seuls, le 20 avril, l'Association des municipalités serbes du Kosovo « comme prévu par l'accord de Bruxelles que Pristina et Belgrade ont ratifié ».

    « Voilà cinq ans que nous attendons d'obtenir quelque chose qui nous appartient, nous avons assez attendu », a estimé Goran Rakic, le président de la Liste serbe.

    Bruxelles a fait de la normalisation entre Belgrade et Pristina une condition pour l'adhésion de la Serbie à l'Union européenne. De son côté, le Kosovo espère une libéralisation des visas pour ses citoyens.

    (avec AFP)

    (Re) lire : Kosovo, une indépendance toujours problématique

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.