GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Affaire Skripal: Moscou expulse 60 diplomates américains par mesure de rétorsion

    media Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergei Lavrov, a annoncé ce jeudi 29 mars l'expululsion de 60 diplomates américains et la fermeture du consulat américian de Saint-Pétersbourg. REUTERS/Sergei Karpukhin

    Après l’annonce de l’expulsion de plus d’une centaine de diplomates russes par une vingtaine de pays, dont 60 rien qu’aux Etats-Unis, la Russie avait précisé qu’elle n’hésiterait pas à prendre des mesures de réciprocité. Après l’avoir fait pour le Royaume-Uni, ce jeudi 29 mars, Moscou a annoncé l’expulsion de 60 diplomates américains, ainsi que la fermeture du consulat de Saint-Pétersbourg. Des mesures absolument identiques à celles prises par Washington contre Moscou dans le cadre de l'affaire Skripal, cet agent double empoisonné par la Russie, selon Londres.

    Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

    Une fois de plus, Moscou applique le principe de réciprocité dans la crise diplomatique qui l'oppose aux pays occidentaux. Washington a expulsé 60 diplomates, Moscou en expulse le même nombre. Washington ferme le consulat de Seattle, Moscou ferme celui de Saint-Pétersbourg.

    Sergei Lavrov a insisté sur ce point : des mesures similaires de réciprocité seront prises à l'encontre de tous les pays qui ont décidé cette semaine d'expulser des diplomates russes. La France par exemple peut s'attendre à devoir rapatrier quatre de ses diplomates en poste à Moscou.

    En ce moment même l’ambassadeur américain en Russie, Jon Huntsman, se trouve au ministère des Affaires étrangères où mon vice-ministre Sergeï Riabkov l’informe du contenu de ces mesures de rétorsion envers les Etats-Unis. Ces mesures comprennent l’expulsion du même nombre de diplomates et le retrait de l’accréditation du consulat général des Etats-Unis à Saint-Pétersbourg.
    Sergei Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe 29/03/2018 - par RFI Écouter

    « Nous souhaitons réagir à des décisions absolument inadmissibles », a notamment déclaré Sergei Lavov, pour justifier cette annonce. Sans surprise, Moscou reste sur ligne adoptée depuis le début de l'affaire Skripal et rejette toute responsabilité dans l'empoisonnement de l'ancien espion et de sa fille, tout en dénonçant une campagne de propagande visant à affaiblir la Russie sur la scène internationale.

    « Ce n’est pas la Russie qui a engagé la guerre diplomatique, estime le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Nous sommes obligé de prendre ces mesures de rétorsion en raison des actes illégitimes ».


    Vers une contre-riposte américaine

    Washington regrette une « nouvelle étape dans la détérioration » de ses relations avec Moscou. Les Etats-Unis laissent en effet planer la menace d'une contre-riposte.

    « Avec cette mesure regrettable, injustifiée, il est clair que la Russie ne cherche pas le dialogue ». « Moscou décide de s'isoler encore un peu plus ». Réaction de la porte-parole du département d'Etat après l'annonce de l'expulsion de 60 ressortissants américains et de la fermeture d'un consulat à Saint-Pétersbourg par le Kremlin. L'ampleur de la réponse russe est sans précédent, rapporte notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve. Et cette bataille des diplomates n'est sans doute pas terminée. Le département d'Etat dit envisager le « droit de répondre » et examine plusieurs options.


    ■ Des relents de Guerre froide

    Les diplomates américains concernés devront quitter le sol russe au plus tard le 5 avril, quant au consulat américain de Saint-Pétersbourg, il devra cesser toute activité ce samedi. Parmi les 60 diplomates américains visés, 58 travaillent à Moscou, les deux autres sont employés au consulat d’Ekaterinbourg, une ville située dans l’Oural.

    L’affaire Skripal continue donc de détériorer les relations déjà tendues entre Washington et Moscou. Des relations presque similaires à celle qu’entretenaient ces deux pays au temps de la Guerre froide selon le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres : « Je suis vraiment très inquiet. Je pense que nous arrivons à une situation similaire, dans une large mesure, à ce que nous avons vécu pendant la Guerre froide, mais avec deux différences très importantes. Pendant la Guerre froide, il y avait clairement deux superpuissances qui contrôlaient complètement la situation de deux régions du monde. Maintenant, nous avons de nombreux autres acteurs relativement indépendants et qui jouent un rôle important dans de nombreux conflits auxquels nous assistons, avec des risques d'escalade bien connus. D'autre part, pendant la Guerre froide, il y avait des mécanismes de communication et de contrôle pour éviter l'escalade des incidents, pour s'assurer que les choses ne deviendraient pas hors de contrôle si les tensions devaient s'accentuer. Ces mécanismes ont été démantelés parce que les gens pensaient que la Guerre froide était terminée et qu'il n'y avait donc plus aucune raison d'avoir ce genre de pare-feu. Je crois qu'il est temps de prendre des précautions de ce type, en garantissant une communication efficace, en garantissant la capacité de prévenir l'escalade. Je crois que des mécanismes de ce genre sont à nouveau nécessaires. »

    Ce jeudi par ailleurs, Moscou a également annoncé avoir demandé la tenue d’une réunion mardi prochain de l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques. L’occasion peut-être de réitérer son innocence dans l’affaire Skripal, comme elle le clame depuis le début de l’affaire.

    RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.