GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Affaire Skripal: la Russie expulse des dizaines de diplomates occidentaux

    media L'ambassadrice française à Moscou Sylvie Bermann à sa sortie du ministère russe des Affaires étrangères après l'annonce de l'expulsion de diplomates occidentaux, le 30 mars 2018. REUTERS/Maxim Shemetov

    La crise diplomatique entre la Russie et les pays occidentaux ne cesse de s'aggraver, conséquence de l'affaire Skripal du nom de cet ancien espion empoisonné sur le sol britannique. Moscou a annoncé ce vendredi 30 mars des mesures de rétorsion contre les pays ayant décidé la semaine dernière d'expulser des diplomates russes dans le cadre de cette affaire. C'est la plus importante vague d'expulsions croisées de diplomates de l'Histoire.

    avec nos correspondants à Moscou, Daniel Vallot et Etienne Bouche

    Les ambassadeurs de 23 pays parmi lesquels la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie, le Canada, les Pays-Bas et la Pologne ont été convoqués au ministère russe des Affaires étrangères ce vendredi 30 mars, où ils se sont vu notifier les mesures d'expulsion prises à l'encontre de leurs diplomates.

    « Il leur a été remis une note disant qu'en protestation aux accusations déraisonnables et aux expulsions de diplomates russes (...), la Russie déclare persona non grata le nombre correspondant d'employés diplomatiques », a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

    Concrètement, Moscou répond à l'identique, en expulsant le même nombre de diplomates que chaque pays a expulsé de diplomates russes. La diplomatie russe a pris l’habitude de systématiquement répliquer, en rendant la pareille, une manière montrer qu’elle ne courbe pas l’échine.

    Ces contre-sanctions n’ont suscité aucune surprise tant elles étaient attendues par les pays concernés. Quatre diplomates de l'Allemagne et de la Pologne devront par exemple quitter la Russie. Treize diplomates ukrainiens devront également quitter Moscou, un nombre identique au nombre de Russes qui avaient été contraints de quitter Kiev cette semaine. Quant à la France, Paris va devoir demander à quatre de ses diplomates de faire leurs valises.

    Seuls quatre pays ayant annoncé des mesures contre la Russie échappent pour l'instant à ces représailles. « Compte tenu du fait que la Belgique, la Hongrie, la Géorgie et le Monténégro ont décidé au dernier moment de rejoindre ce mouvement, la Russie se réserve le droit de prendre des mesures » à l'avenir, a néanmoins déclaré le ministère dans son communiqué.

    Moscou a aussi décidé de nouvelles mesures contre la Grande-Bretagne, donnant un mois à Londres pour réduire son personnel diplomatique en Russie et l'amener au même niveau que celui des missions diplomatiques russes au Royaume-Uni.

    Bras de fer entre Moscou et Washington

    Jeudi 29 mars, la Russie a également annoncé l'expulsion de 60 diplomates américains en réponse à une mesure équivalente des Etats-Unis, rapporte notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot. Ces mesures de rétorsion « marquent une nouvelle étape dans la détérioration de nos relations » a réagi la Maison Blanche. Mais à Moscou on se défend de mettre de l'huile sur le feu.

    « Ce n’est pas la Russie qui a engagé la guerre diplomatique », a déclaré le porte-parole du Kremlin en réponse aux accusations de la Maison Blanche. « Nous sommes obligés de prendre ces mesures de rétorsion en raison des actes illégitimes » de Washington, ajoute en substance Dmitri Peskov.

    En plus des diplomates américains expulsés, la Russie a également fermé le consulat de Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays. Une mesure très forte à l’encontre des Etats-Unis qui indique très clairement que la Russie est prête à prolonger le bras de fer diplomatique engagé avec Washington, Londres et leurs alliés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.