GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Fin de l'interdiction de vente d'alcool en Irlande pour le Vendredi saint

    media Temple Bar, le quartier touristique de Dublin. PAUL ELLIS / AFP

    C'est une page qui se tourne en Irlande, où la vente d'alcool lors du Vendredi saint est désormais autorisée dans les magasins et les pubs. Sous la pression commerciale et face à l'afflux de touristes aux vacances de Pâques, le gouvernement a supprimé la loi d'inspiration religieuse en espérant notamment des retombées économiques avec une fréquentation plus importante. Vendredi soir, c'était donc une première et un succès mitigé. Reportage.

    Avec notre correspondant à Dublin, Julien Lagache

    La nuit tombe sur Temple Bar, le quartier touristique de Dublin. On voit du passage, sans plus, mais Conor Fitzpatrick, lui, ne voulait pas manquer l'occasion : « Ce soir, je suis sorti parce que les pubs sont ouverts et c'est la première fois de notre vie, c'est inédit. Alors je soutiens l'économie ! »

    Malgré l'ambiance, il n'y a pas foule, et deux rues plus loin c'est le calme plat. On reconnaît des accents étrangers, les touristes eux sont là. Seamus également. Ce soixantenaire à la voix éraillée est partagé sur la levée de l'interdiction. « Je trouve qu'on abandonne une partie de notre culture, le lien à la religion, mais en même temps il y a toujours eu moyen de contourner la loi et si on voulait boire on pouvait alors, faisons avec ! »

    Finis donc les achats de tickets de trains ou de ferries, dont les bars étaient exemptés d'interdiction. Et le commerce pourrait finalement pâtir de la réforme, estime David O'Leary, une pinte de Guinness à la main, et déjà nostalgique : « La veille du Vendredi saint, ça a toujours été la plus grosse journée pour les commerces de proximité et la vente d'alcool puisque tout le monde faisait des stocks et on faisait des soirées chez soi. C'est dommage de perdre ça... c'était bien. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.