GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Paris et Berlin veulent consolider l'Europe de la défense

    media La ministre de la Défense française Florence Parly (à dr.) et son homologue allemande le 5 avril 2018 à Paris. REUTERS/Charles Platiau

    La France et l'Allemagne sont plus que jamais les piliers de la défense européenne. Les ministres de la Défense des deux pays l'ont souligné de nouveau jeudi 5 avril à l'occasion d'une rencontre entre Florence Parly et Ursula Van Der Leyen. Les deux ministres se connaissent bien et partagent un point de vue commun sur de nombreux dossiers. Dans les semaines qui viennent cette marche vers « l'autonomie stratégique de l’Europe » devrait  franchir de nouvelles étapes, sur le plan industriel, et opérationnel.

    Pour consolider l'Europe de la Défense, Paris et Berlin ont choisi de s'entendre autour d'un programme ambitieux. Un futur avion de combat, franco-allemand devrait notamment remplacer dans 20 ans le Rafale et  l'Eurofighter. Un document commun présentant les besoins des deux armées devrait également être signé lors du prochain salon aéronautique de Berlin fin avril.

    Il s’agit d’un premier pas sur un chemin semé d'embûches, car au-delà de la volonté politique affichée des deux ministres, les négociations entre industriels promettent d'être difficiles. Qui prendra la tête du projet ? Dassault ou Airbus ? Quelles règles s'appliqueront à l'exportation ? Alors que la France équipe les pays du golfe en guerre au Yémen, Berlin a une approche beaucoup plus stricte en matière de ventes d'armes.

    Enfin choisir cet avion qui n'existe même pas encore sur le papier, pourrait pousser l’Allemagne à renoncer à acheter l'appareil de combat américain F-35 considéré comme le porteur de la « nouvelle » bombe atomique américaine B61 en Europe dans le cadre de l'OTAN.

    Concernant les opérations, qui pourraient constituer le véritable ciment des armées européennes, la France soutenue par l'Allemagne compte lancer en juin son initiative européenne d'intervention, permettant aux pays européens qui en ont la volonté politique de répondre plus rapidement aux crises internationales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.