GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    [Reportage] Législatives en Hongrie: pourquoi ils votent pour Viktor Orban

    media Les militants du Fidesz, le parti du Premier ministre ultraconservateur Viktor Orban, dans les rues de Szekesfehervar, le 6 avril 2018. REUTERS/Bernadett Szabo

    En Hongrie, près de 8 millions d’électeurs sont appelés à voter ce dimanche 8 avril aux législatives. Le parti du Premier ministre sortant, Viktor Orban, est donné favori avec 40% d’intentions de vote. Au pouvoir depuis 8 ans, Viktor Orban est en lice pour un troisième mandat. L’homme fort de Budapest est souvent critiqué pour ses tendances autoritaires. Et le système électoral est taillé pour que son parti gagne. Mais il a le talent de rassurer les Hongrois. Reportage.

    Avec notre correspondante à Budapest,  Florence La Bruyère

    Franziska Csasar a 57 ans, elle habite près du lac Balaton. Elle n’a jamais vu de migrants. Sauf à la télévision publique qui dit que les réfugiés sont sur le point d’envahir le pays. Alors Franziska vote pour Viktor Orban, qui protège la Hongrie.

    « Le gouvernement Orban mène une bonne politique. On ne peut pas accueillir des migrants et donner à chacun 9 millions de forints. Comment on ferait ? La moitié des Hongrois n’ont que 50 000 forints, moins de 200 euros par mois pour vivre », affirme Franziska.

    Même son de cloche à Gyöngyös, une ville au nord de Budapest. Sur la place du marché, les jonquilles sont là, éclatantes, le printemps aussi. Sourire aux lèvres, Zsolt Sos vend ses poulets fermiers et ses saucisses maison.

    « On est très satisfaits de ce gouvernement. Il nous aident avec des subventions et on a de l’argent de l’Europe. Et là le gouvernement vient de donner des chèques cadeaux aux retraités, alors les gens ont plus d’argent, ils sont très contents », dit Zsolt.

    Avec un taux de chômage de 3% et une croissance de 4%, l’économie hongroise va plutôt bien. Un atout pour Viktor Orban.

    «Ils veulent nous prendre notre pays, mais nous protègerons la Hongrie»

    Gabor Bencsik habite la capitale hongroise. Il est rédacteur en chef d'un magazine culturel plutôt conservateur. Ce dimanche, il votera pour Viktor Orban : « Monsieur Orban a une vision. Il veut garder les vieilles valeurs européennes, et défendre ces valeurs qui sont en danger. »

    Pour ce journaliste, Viktor Orban sait parler aux Hongrois de leur identité, qui serait mise en péril par l'immigration. Cela réveille une peur très enracinée chez les Hongrois : « On a été occupés par les Turcs, par les Allemands, par les Russes... Pendant un temps, la Pologne a même été rayée de la carte. L'histoire de l'Europe centrale montre qu'une nation peut disparaitre. Un Français ne peut pas imaginer que la France disparaisse ! »

    « Ils veulent nous prendre notre pays, mais nous protègerons la Hongrie », dit Viktor Orban. Le Premier ministre se pose en défenseur de la nation. Et c'est l'une des clés de sa popularité.

    (Re) lire : Législatives en Hongrie: un match déséquilibré entre pouvoir et opposition

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.