GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Achats d'armes russes: Pékin se déclare «indigné» par les sanctions américaines
    • Présidentielle 2017: la plainte d'Anticor sur plusieurs comptes de campagne a été classée sans suite (source judiciaire)
    • Moscou accuse Washington de menacer «la stabilité mondiale» avec ses nouvelles sanctions
    • Canicule de l'été 2018: 1500 morts de plus, dix fois moins qu'en 2003, selon la ministre de la Santé, Agnès Buzyn (CNews)
    • Mort du président vietnamien Tran Dai Quang (officiel)
    • France: Emmanuel Macron élève une vingtaine de harkis dans l'ordre de la Légion d'honneur (Journal officiel)
    Europe

    Russie: la justice bloque l'accès à l'application Telegram

    media L'appli Telegram officiellement bloquée en Russie. REUTERS/Dado Ruvic

    La justice russe a ordonné vendredi le blocage en Russie de l’application Telegram, une messagerie instantanée utilisée par plus de 200 millions de personnes à travers le monde. Connu pour haut niveau de confidentialité, Telegram se trouvait sous pression des autorités russes depuis plusieurs mois.

    avec notre correspondant à Moscou, Etienne Bouche

    C’est un tribunal de Moscou qui a ordonné ce vendredi 13 avril le blocage de l’application. L’agence de régulation Roskomnadzor avait prévenu que cette décision aurait un effet immédiat. Et de fait, il n’est déjà plus possible d’envoyer des messages depuis l’application.

    Cette décision intervient à la demande de Roskomnadzor : il y a une semaine, l’agence de régulation a saisi la justice au motif que les représentants de Telegram ont refusé de fournir des informations au FSB. Les services de sécurité souhaitaient avoir accès aux clés de cryptage qui permettent de lire les messages des utilisateurs. Une démarche qui, officiellement, s’inscrit dans le cadre de la lutte antiterroriste. La direction de Telegram avait répondu que les exigences des autorités étaient inapplicables.

    Les juristes de Telegram ne se sont pas rendus à l’audience. Le fondateur de la messagerie, Pavel Dourov, leur avait demandé de ne pas « légitimer une farce flagrante ». Pour l’avocat de la messagerie, Pavel Tchikov, cette décision « démontre une nouvelle fois que la justice sert fidèlement les intérêts du pouvoir ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.