GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    À la Une: Monténégro, on vote pour «la reine d'Angleterre», on élit un seigneur

    media Milo Djukanovic, candidat à l'élection présidentielle du Monténégro, le 12 avril 2018 lors d'un meeting à Podgorica. REUTERS/Marko Djurica

    C’est dimanche le premier tour de l’élection présidentielle, et Milo Đukanović entend bien faire son grand retour. En effet, il n’est plus Premier ministre depuis 2016, et le président sortant, Filip Vujanović, ne pouvait plus se représenter. Mais pourquoi donc le « Gospodar », le « seigneur » du Monténégro, brigue-t-il donc cette charge, aux compétences théoriquement protocolaires et limitées ?
    Présidentielle au Monténégro : on vote pour «la reine d’Angleterre», on élit un seigneur
    À lire aussi : Présidentielle au Monténégro, Mladen Bojanić, le candidat qui s’attaque à la citadelle Đukanović

    C’est le grand investissement de ces dernières années. Le groupe Vinci Airports a racheté l’aéroport de Belgrade, mais le gouvernement refuse de rendre publiques les clauses du contrat. Dans le même temps, l’aéroport de Niš devrait être rétrocédé au gouvernement, ce qui provoque la colère de citoyens de cette ville. Quels sont donc les détails cachés de la stratégie aéroportuaire de la Serbie ?
    Serbie : embrouilles sur les tarmacs, privatisation et clauses secrètes avec Vinci
    À lire aussi : Serbie : quand les élites de Belgrade envahissent les berges de la Save

    Níkos Kotziás, le ministre grec des Affaires étrangères, était jeudi en Macédoine pour tenter d’avancer dans les négociations concernant la « question du nom ». Selon les médias grecs, dix des quatorze points de l’accord auraient été acceptés par les deux parties. Une solution pourra-t-elle être trouvée avant le sommet de l’Otan de juillet prochain ?
    « Question du nom » entre la Grèce et la Macédoine : 10 des 14 points de l’accord sont bouclés
    À lire aussi : Macédoine : après avoir échappé à la destitution, le gouvernement Zaev veut séduire l’UE

    L’arrestation de six enseignants turcs n’en finit pas de secouer le Kosovo. L’opération, menée en lien avec les services secrets turcs, s’apparente fort à un kidnapping, et pose de sérieuses questions sur l’État de droit dans le pays. Quelles sont les limites de l’influence d’Ankara à Pristina, et pourquoi l’Europe ne dit-elle rien ? Analyse.
    Kosovo : l’ingérence de la Turquie, l’État de droit et le silence des Européens

    Le sommet Union européenne-Balkans occidentaux, prévu à Sofia le 17 mai prochain, pourrait bien se solder par un nouveau coup d’épée dans l’eau. Chypre, la Grèce, la Roumanie, la Slovaquie et l’Espagne n’ont toujours pas reconnu l’indépendance du Kosovo et estiment que l’« élargissement » européen ne devrait pas figurer au programme du sommet. Analyse.
    Sommet UE-Balkans occidentaux à Sofia : vers un fiasco annoncé ?
    À lire aussi : Coopération régionale : à la Foire économique internationale de Mostar, les Bosniaques aux abonnés absents

    Les terres agricoles albanaises seraient les plus chères du continent européen. Favorisés par l’absence d’encadrement de l’État et par le développement des zones industrielles, les prix des terres du centre de l’Albanie seraient près de dix fois plus élevés que la moyenne de ceux de l’Union européenne (UE).
    Albanie : les terres agricoles les plus chères d’Europe ?

    La vie de milliers de patients serait en danger. Depuis l’été 2017, la Roumanie souffre d’une pénurie d’immunoglobulines, des médicaments vitaux pour les patients souffrant d’immunodéficience. En cause, un prix fixé trop bas par le gouvernement et une surtaxe, qui ont détourné les fabricants du marché roumain.
    Roumanie : une pénurie de médicaments qui met en danger la santé des malades

    À Pristina, la galerie DADA fait figure d’exception : c’est le seul lieu d’exposition dédié à la création contemporaine. Visite guidée de ce repaire des peintres d’aujourd’hui et de demain avec le propriétaire des lieux, Genc Rodiqi, le collectionneur qui veut faire du Kosovo un pays qui compte dans le monde de l’art. Reportage.
    La galerie DADA, au rendez-vous des artistes du Kosovo

    Durant la Seconde Guerre mondiale, des dizaines de prêtres catholiques ont désobéi à leur hiérarchie et se sont engagés dans les rangs des Partisans de Tito pour combattre le régime collaborationniste oustachi. Un passé que les mouvements conservateurs croates se gardent bien d’exhumer.
    Croatie : les prêtres maquisards, héros oubliés de la Seconde Guerre mondiale

    Une immense statue en bronze de 15 m de haut devrait bientôt trôner dans la capitale, face au futur quartier high-tech Belgrade Waterfront. Celle du souverain médiéval Stefan Nemanja, qui a régné au XIIe siècle. Voilà qui fait déjà polémique.
    Stefan Nemanja, « le père de l’État serbe » va avoir sa statue géante à Belgrade

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.