GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    A Strasbourg, Emmanuel Macron vient détailler son programme pour l'UE

    media Emmanuel Macron accueilli par le président du Parlement européen, à Strasbourg, le 17 avril 2017. REUTERS/Vincent Kessler

    C’est l’évènement phare de cette session au Parlement européen qui s’est ouverte lundi 16 avril à Strasbourg. Emmanuel Macron vient s’exprimer devant les eurodéputés. Le président français débattra avec eux de l’avenir de l’Union européenne. Parmi les 28 chefs d’Etat et de gouvernement européens, le président français est sans doute le plus actif dans sa volonté de réformer l’Union européenne. Autant dire que son discours à Strasbourg est particulièrement attendu.

    Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg, Anastasia Becchio

    Emmanuel Macron sera reçu ce mardi 17 avril au matin par le président du Parlement européen Antonio Tajani. Les deux hommes auront un bref entretien sur des questions d’actualité avant de se présenter devant les eurodéputés. Le chef de l’Etat français ouvrira la séance par un discours qui devrait être assez bref, avant de débattre avec les députés européens.

    Emmanuel Macron avait longuement détaillé sa vision de l’Europe à la Sorbonne en septembre dernier, il avait formulé 80 propositions. Pas question cette fois de faire aussi exhaustif, mais plutôt de se concentrer sur quelques priorités et en particulier, l’union bancaire, l’avenir de la zone euro et le dossier migratoire. Emmanuel Macron souhaite que la zone euro soit dotée d’un budget propre et d’un ministre des Finances dédié.

    Macron attendu sur le dossier syrien

    Si sa volonté d’aller de l’avant est souvent saluée, il y a aussi des résistances, notamment du côté allemand. Hier, à Berlin, la numéro 2 de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, une proche d'Angela Merkel, a affirmé que ce n’était pas une bonne idée d’avoir un deuxième budget distinct de celui qui existe déjà pour l’Union européenne.

    Outre-Rhin, on redoute notamment d’avoir à payer pour les autres. Cette prise de position ne va pas faciliter la tâche d’Emmanuel Macron, qui devra répondre aux remarques que pourront formuler les députés qui prendront la parole dans l’hémicycle. Des remarques qui pourraient dépasser le cadre européen, actualité oblige. Le président français pourrait notamment être interrogé sur le dossier syrien après les frappes de samedi dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.