GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: Erdogan annonce des élections anticipées le 24 juin

    media Le président turc Tayyip Erdogan en conférence de presse à Ankara le 18 avril 2018. REUTERS

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mercredi la tenue d'élections présidentielle et législatives anticipées le 24 juin, soit un an et demi avant la date prévue initialement. Des élections cruciales pour des raisons à la fois politiques et économiques.

    Une annonce qui prend tout le monde de court. Recep Tayyip Erdogan qui avait décrété ces dernières semaines que la date prévue du 3 novembre 2019 ne bougerait pas  évoque « l'accélération des développements en Syrie » et la nécessité de prendre rapidement des « décisions importantes » sur l'économie pour justifier le nouveau calendrier électoral. La situation économique en Turquie  se dégrade et le double scrutin présidentiel et législatif marquera l'entrée en vigueur des mesures qui renforceront les prérogatives du chef de l'Etat.

    Une révision constitutionnelle adoptée en 2017 qui permet à Recep Tayyip  Erdogan, au pouvoir depuis 2003 de briguer deux nouveaux mandats présidentiels de cinq ans. Le président turc ne se lance pas seul dans cette nouvelle bataille politique, il a désormais le soutien du chef du Parti d'action nationaliste qui avait appelé à des élections anticipées. Celui qui était un des principaux opposants à Recep Tayyip Erdogan est désormais son allié. Ils ont conclu un accord électoral en vue des prochains scrutins.

    Le président est extrêmement soucieux d'organiser les élections au moment où il sait qu'il va les gagner...

    Analyse de Dorothée Schmidt, chercheuse, responsable du programme Turquie contemporaine et Moyen-Orient de l'Ifri. 18/04/2018 - par Béatrice Leveillé Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.