GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    UE: le Parlement demande à Juncker de réévaluer la nomination de Selmayr

    media Martin Selmayr, secrétaire général de la Commission européenne, à Bruxelles, le 7 mars 2018. REUTERS/Eric Vidal

    L’affaire controversée de la désignation express du secrétaire général de la Commission européenne a été débattue ce mercredi 18 avril au Parlement, à Strasbourg. Ce juriste allemand de 47 ans, membre de la CDU d’Angela Merkel, avait été nommé à quelques minutes d’intervalle, le 21 février, secrétaire général adjoint, puis secrétaire général, le poste le plus élevé dans l’administration bruxelloise, sans véritable mise en concurrence. Les députés européens ont adopté une résolution demandant à la Commission européenne de réévaluer la procédure de nomination de Martin Selmayr au poste de secrétaire général.

    Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg,  Anastasia Becchio

    La résolution soutenue par 621 députés affirme que la promotion express du secrétaire général de la Commission européenne s’apparente à un « coup » qui pourrait avoir franchi les limites de la légalité.

    « On ne bafoue pas les règles d’intégrité, d’indépendance et de transparence sans conséquence. Coup d’Etat manqué pour le duo Juncker-Selmayr », a rapidement réagi sur Twitter l’eurodéputé socialiste français Gilles Pargneaux.

    Du côté du Parti populaire européen (PPE) Françoise Grossetête salue l’adoption de la résolution qui condamne « avec la plus grande fermeté le coup de force qui a permis au secrétaire général de la Commission d’obtenir sa nomination, au mépris des règles de procédure ».

    La Commission du contrôle budgétaire qui s’est saisie du dossier a critiqué l’opacité et la célérité de la procédure ayant conduit à la nomination express de Martin Selmyar.

    Les députés européens n’ont pas pris le risque de déclencher une crise politique en demandant la démission de Martin Selmayr, comme le réclamaient les Verts. « La Commission européenne devrait avoir la décence d’annuler cette nomination », affirme le vice-président du groupe Verts-ALE, Pascal Durand.

    Pour sa part, la conservatrice Françoise Grossetête estime que « cela aurait fragilisé la Commission à un moment où l’Europe a plus que jamais besoin de stabilité et de sérénité pour faire face au Brexit et à l'euroscepticisme »

    (Ré) écouter : Martin Selmayr, le «monstre» de Bruxelles (L'Européen de la semaine)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.