GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 27 Mai
Lundi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Référendum irlandais sur la libéralisation de l'avortement: large victoire du oui (sondage sortie des urnes)
    Europe

    Parlement européen: de nouvelles mesures pour crédibiliser le marché du bio

    media Des légumes bio dans une boutique dédiée. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

    Le Parlement européen doit adopter ce jeudi 19 avril 2018 de nouvelles règles pour l'agriculture biologique. Au menu : de mesures inédites de précaution pour éviter les contaminations de pesticides ou d'engrais synthétiques et des règles plus strictes pour les importations.

    Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg,  Anastasia Becchio

    L'objectif est que le consommateur puisse avoir une plus grande confiance dans le secteur biologique, a expliqué l'eurodéputé vert allemand Martin Häussling, le rapporteur de ce texte qui a mis des années à voir le jour. La nouvelle législation prévoit notamment que les produits importés de pays tiers soient conformes aux normes en vigueur au sein de l'Union européenne, ce qui jusque-là n'était pas le cas, ce que salue l'eurodéputé socialiste Eric Andrieu. « Cette nouvelle législation va permettre un renforcement de la lutte contre la fraude sur les produits biologiques importés. Les producteurs européens seront désormais placés sur un pied d’égalité avec les autres producteurs des pays tiers. »

    Le texte prévoit des contrôles renforcés, dans le pays de départ et à l'arrivée sur le sol européen : cela permettra de renforcer la crédibilité du bio, selon l'eurodéputé écologiste José Bové. « Ça, c’est quelque chose d’essentiel. On a vu des scandales sur des haricots ou des mange-tout qui arrivaient d’Afrique où on avait des niveaux de pesticides qui étaient complètement insupportables. Donc, ça effectivement, ce ne sera plus possible. Je crois que c’est très important, parce que c’était le point de départ qui risquait de mettre à mal toute la bio. Et chaque fois qu’il y a un scandale sur la bio, c’est au détriment des producteurs et du label AB, puisque les gens vont dire qu’on ne peut même pas avoir confiance dans le bio. »

    Le marché du bio représente aujourd'hui 27 milliards d'euros.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.