GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Vers la généralisation du recyclage des déchets dans l’Union européenne

    media Au sein de l'UE, les Etats membres sont très inégaux en matière de recyclage. REUTERS/Pavlo Palamarchuk

    Comment lutter contre le gaspillage de matières premières et accélérer la transformation des ordures ménagères ? Le Parlement européen a validé, mercredi 18 avril, un paquet législatif - c'est-à-dire un ensemble de textes de loi - qui doit accélérer la généralisation du recyclage des déchets dans toute l'Union et mener à terme à une disparition des décharges.

    Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg,  Anastasia Becchio

    Aujourd'hui, 44 % des déchets produits par les ménages et les entreprises sont recyclés au sein de l'Union européenne. Bruxelles veut atteindre 55 % en 2025 et 65 % en 2035. D'ici 2030, plus de la moitié des déchets plastiques devront être collectés.

    La nouvelle législation vise aussi à limiter la mise en décharge des déchets à 10 % d'ici 2035. En la matière, les Etats membres sont très inégaux, comme le souligne l'eurodéputé vert Pascal Durand :

    « La France brûle, par exemple, beaucoup ses déchets et il y a des pays qui pour des raisons d’économie les enfouissent. On parle de la Grèce, de la Lituanie, de la Croatie. Ce sont donc des pays qui vont avoir 5 ans de plus, une prolongation des délais, pour aller vers une réduction du taux d’enfouissement puisque le taux d’enfouissement est à ce stade parfois à près de 60 %. En Estonie, c’est 60 %. Il faut sortir de ça. On sait très bien que les nappes phréatiques, la terre, sont contaminées par l’enfouissement des déchets, donc il faut sortir de ces pratiques-là. Il ne faut pas non plus brûler, puisque brûler, ça entraine des émissions de gaz à effet de serre, ce que nous savons, et des pollutions dans l’air. »

    Si l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique ou le Danemark ont renoncé aux décharges, la France, elle y a encore envoyé 22 % de ses ordures ménagères en 2016, tandis que 36 % de ses déchets ont été incinérés.

    (Re) lire : Le monde croule sous les déchets électroniques (Chronique des matières premières)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.