GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Législatives: le président afghan Ashraf Ghani invite la population à «sortir et voter»
    • Syrie: le groupe EI libère six des 27 otages de Soueida (OSDH)
    Europe

    Allemagne: Andrea Nahles s'apprête à prendre la tête du SPD

    media Andrea Nahles en avril 2014, alors ministre de l'Emploi. REUTERS/Fabrizio Bensch

    Le Parti social-démocrate allemand, allié aux chrétiens-démocrates d'Angela Merkel au sein du gouvernement, doit désigner sa nouvelle présidente, ce dimanche 22 avril 2018. Pour la première fois, une femme, Andrea Nahles, prendra les rênes du parti. Elle succède à Martin Schulz, qui avait emmené le SPD aux dernières élections et avait enregistré un échec historique.

    Avec notre envoyé spécial à Wiesbaden,  Pascal Thibaut

    Et de huit. En vingt ans, la valse des présidents du SPD donne le tournis. Dans un parti qui ne s'est toujours pas remis des années Schröder et qui depuis l'arrivée au pouvoir d'Angela Merkel vivote au-dessus des 20%, les têtes tombent vite.

    Dernier exemple en date : Martin Schulz, célébré comme un messie au début de l'année dernière, élu à 100% à la tête du parti, avant de tirer sa révérence il y a quelques semaines après des mois de descente aux enfers.

    Cette fois, après 150 ans, le SPD va élire une femme à sa tête. Andrea Nahles, ancienne ministre et patronne du groupe parlementaire, aura - autre première - une adversaire face à elle, même si son élection ne fait pas de doute.

    Mais quel score fera-t-elle ? En dessous de 70%, son autorité pourrait bien être égratignée dès le départ. Car le parti n'a pas seulement des problèmes dans les sondages - il est crédité de 17% -, mais sa base grogne contre une direction à laquelle elle reproche ses volte-face et ses décisions solitaires.

    Andrea Nahles, qui a fait toute sa carrière au SPD, devra prouver qu'elle peut répondre à cette grogne et renouveler le parti pour qu'il redevienne plus attractif. Il en va aussi des chances du SPD et de sa future présidente pour les élections de 2021 lors desquelles l'éternelle Angela Merkel ne devrait pas se représenter.

    → Écouter aussi : Andrea Nahles, notre portrait

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.