GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le président tchèque veut transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem

    media Le président tchèque Milos Zeman en session parlementaire, à Prague, le 10 janvier 2018. © REUTERS/David W Cerny

    La République tchèque sera-t-elle le premier pays européen à déménager son ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem ? Le pays fait partie des alliés les plus fidèles de l’Etat hébreu et le président tchèque Milos Zeman s’est déjà exprimé favorablement sur le sujet à plusieurs reprises. Il vient de répéter ce souhait à l’occasion des célébrations du 70e anniversaire de la fondation de l’Etat d’Israël organisées à Prague.

    Difficile de trouver en Europe un chef d’Etat aussi fervent défenseur d’Israël, indique notre correspondant à Prague, Alexis Rosenzweig, dont les 70 ans étaient célébrés mercredi soir au château de Prague. Milos Zeman compte depuis longtemps parmi ceux qui soutiennent le déménagement de l’ambassade tchèque à Jérusalem et il l’a répété dans son discours, en anglais, devant ses invités.

    « Il y aura, je l’espère, trois phases au déménagement de l’ambassade tchèque de Tel Aviv et la première étape sera l’ouverture le mois prochain d’un consulat honoraire à Jérusalem », a-t-il déclaré.

    « L’année prochaine à Jérusalem »

    Après avoir souligné qu’il avait proposé ce déménagement bien avant que Donald Trump n’envisage la même chose, Zeman a terminé son discours par la formule : « L’année prochaine à Jérusalem ».

    Dans une lettre adressée à son « ami » Milos Zeman, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu espère même qu’ils pourront inaugurer ensemble cette nouvelle ambassade avant la fin de cette année. « J’espère que la décision sera traduite dans les faits le plus rapidement possible et aussi que je puisse accueillir mon ami Milos Zeman bientôt à Jérusalem », a déclaré Benyamin Netanyahu. La République tchèque affirme encore M. Netanyahu s’inscrit ainsi en « bonne place » dans l’histoire du peuple juif et de l’Etat d'israël.

    Reste que les pouvoirs du président tchèque restent limités et qu'à Prague le gouvernement se montre beaucoup moins pressé de déplacer la représentation diplomatique.

    La presse israélienne plus discrète

    La presse israélienne, écrit notre correpondant à Jérusalem, Michel Paul, se montre plus discrète. A l’exception d'Israël Hayom le quotidien proche du pouvoir qui fait de la décision sa manchette. Yediot Aharonot estime en page intérieure qu'en Israël on n’a probablement pas vraiment compris la décision tchèque de ne pas transférer son ambassade à ce stade. Haaretz ironise sur le fait que le président d’une compagnie alimentaire israélienne devienne consul honoraire de la République tchèque.

    Et on attend maintenant ici le passage le mois prochain de l’ambassade américaine à Jérusalem, suivi du Guatemala et du Honduras. Et à en croire Netanyahu également prochainement d’un pays européen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.