GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Aujourd'hui
Mardi 21 Août
Mercredi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: les journalistes condamnés de «Cumhuriyet» ne désarment pas

    media Le journal d’opposition «Cumhuriyet». YASIN AKGUL / AFP

    En Turquie, les journalistes et employés du quotidien Cumhuriyet sont désormais tous libres. Une liberté très fragile, une liberté provisoire le temps de faire appel, puisque les quatorze hommes accusés de « soutenir le terrorisme » ont été condamnés mercredi 25 avril à des peines de prison ferme. Malgré tout, les collaborateurs de ce journal, l'une des dernières voix critiques du pays, sont de retour dans la sphère publique. Et malgré la menace qui pèse contre eux, ils n'ont pas l'intention de se taire.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    Ils ont été condamnés, mais ils ne renoncent pas. Les quatorze collaborateurs du quotidien Cumhuriyet ont été reconnus coupables de « soutien à des organisations terroristes », une condamnation qui leur vaut de deux à huit ans de prison. Mais ils ont l'intention de faire appel, ils sont donc désormais tous en liberté conditionnelle. Tous, puisque le patron du journal Akin Adalay a lui aussi été libéré dans la nuit de jeudi, après plus de 500 jours en détention préventive.

    Quelques heures plus tard déjà, Akin Adalay participait à une manifestation pour la justice à Istanbul : « J'aimerais être dans un pays où je pourrais dire que la justice aura bientôt la place qui lui revient, a-t-il déclaré. J'aimerais pouvoir dire qu'un jour la loi va régner sans l'ombre d'un doute. Mais je n'y ai jamais cru depuis le début de ce procès, parce qu'il faut voir les choses en face : en ce moment, il n'y a pas en Turquie ces deux choses que l'on appelle " justice " et " droit " ».

    La procédure d'appel pourrait prendre encore plusieurs mois, d'ici là les accusés sont de retour au sein de la rédaction de Cumhuriyet, le journal qui a accueilli la décision de la Cour avec à sa une un titre : « Honte à la justice ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.