GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La transparence du Vatican s'améliore selon son autorité financière

    media (Photo d'illustration) Le pape François à la messe spéciale pour la Journée mondiale des pauvres au Vatican, le 19 novembre 2017. REUTERS/Max Rossi

    Dans son dernier rapport publié ce vendredi 27 avril, l'Autorité d'information financière (AIF) du plus petit Etat du monde révèle une forte baisse des transactions suspectes et montre une plus grande vigilance envers les délits financiers.

    Avec notre correspondant au Vatican, Eric Senanque

    La vigilance financière est désormais devenue une norme au Vatican. Dans son rapport qui couvre l'année 2017, l'AIF révèle que le nombre de signalements de transactions suspectes qu'elle a reçus est en nette baisse : de 544 en 2015, ils sont passés à seulement 150 l'an dernier. « La qualité des signalements a augmenté, manifestant une prise de conscience croissante et un renforcement des contrôles », se félicite Tommaso Di Ruzza, le directeur du gendarme financier du Vatican.

    Comme exemple de cette rigueur nouvelle, l'AIF cite le cas de cette personne étrangère au Vatican mais y possédant un compte auprès du IOR, la banque du petit Etat. Après avoir retiré des sommes importantes pour les mettre dans trois coffres et les transférer dans son pays sans déclaration, son compte a été gelé et le procureur du Vatican enquête sur un cas de probable blanchiment.

    Fort de ces progrès en matière de transparence, l'AIF accroit désormais son contrôle sur les donations faites à l'Eglise via des ONG et des fondations ayant leur siège financier au Vatican. Selon ses dirigeants, il en va de la « crédibilité » de l'Eglise catholique vis-à-vis de ses donateurs.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.