GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Canada cherche à annuler un contrat d'armement de 15 milliards de dollars avec Riyad (Justin Trudeau)
    • Brexit: des «dégâts irréparables» en cas de second référendum, prévient Theresa May
    • Japon: une explosion dans un restaurant fait 42 blessés dans le nord du pays (autorités locales)
    • Conso: la quasi-totalité des poissons présents sur les étals des grandes surfaces ne sont pas issus de la pêche durable (UFC-Que Choisir)
    Europe

    Arménie: la majorité ne présentera pas de candidat au poste de Premier ministre

    media Des manifestants en faveur du leader d'opposition Nikol Pashinyan à Erevan le 26 avril 2018. REUTERS/Gleb Garanich

    Le parti au pouvoir, qui possède la majorité au Parlement, a décidé de renoncer à présenter un candidat au poste de Premier ministre. C’est sans doute un tournant dans le processus politique arménien, plongé en pleine crise depuis la démission de Serge Sarkissian sous la pression de la rue. Ces deux derniers jours, Erevan a repris une vie normale, après plus de 10 jours de contestation populaire. Mais le calme ne devrait pas durer. Le chef de l'opposition, Nikol Pachinian, appelle ses partisans à de nouvelles manifestations antigouvernementales à partir de ce dimanche 29 avril. L’objectif est de maintenir la pression avant le vote, mardi, au Parlement pour l’élection du Premier ministre.

    Avec notre envoyée spéciale à Erevan, Anastasia Becchio

    Deux reculades en cinq jours pour le Parti républicain d'Arménie, encore tout puissant il y a deux semaines. Avec cette décision, Nikol Pachinian voit ses chances sensiblement augmentées, même si rien n’est encore gagné. Le député, qui se présente comme le candidat de la rue qui manifeste, a reçu dans la soirée de samedi le soutien de Gaguik Tsaroukian, l'un des hommes les plus riches du pays. Un soutien de taille.

    Un doute planait quant à l'éventuelle participation au scrutin de ce dernier. Gaguik Tsaroukian est à la tête du plus grand groupe politique d’opposition, « Arménie prospère », qui compte 31 sièges sur 105. Finalement, l’oligarque a annoncé sur sa propre chaine de télévision que son bloc ne soumettrait pas de candidature et qu’il voterait pour « le candidat du peuple ». Autre soutien pour M. Pachinian, celui de Dachnak, la Fédération révolutionnaire arménienne, socialiste.

    Reste à savoir pour qui les députés du Parti républicain, majoritaires au Parlement monocaméral, décideront de voter mardi. Un autre candidat ?  Ils pourraient aussi boycotter le scrutin, et dans ce cas, la crise se prolongerait faute de majorité pour élire un Premier ministre. Car l'élection serait alors rendue invalide. Un deuxième tour serait organisé sept jours plus tard, laissant place à de possibles nouvelles manifestations dans le pays.

    Nikol Pachinian continue ses déplacements

    En attendant, le meneur de la contestation continue d’occuper le terrain et les manifestants maintiennent la pression, malgré son appel à se reposer avant le scrutin. Les manifestations doivent reprendre ce dimanche. Après Gyumri, Nikol Pachinian a tenu un rassemblement de plusieurs milliers de personnes à Vanadzor samedi. Comme à chaque fois, il a été accueilli en héros par ses partisans : ovations, applaudissements, embrassades et concerts de klaxon.

    A Erevan, la vie a repris son cours normal. Les autocars de tourisme ont réinvesti la place de la République. Au bord des fontaines, devant le musée d’histoire de l’Arménie, les promeneurs prennent le soleil. La ville a retrouvé sa quiétude, pour quelques heures encore. Lilia se repose un peu avant de reprendre le combat. Elle ne lâchera rien tant que Nikol Pachinian ne sera pas élu Premier ministre.

    « Tout le peuple arménien doit sortir dans les rues, explique-t-elle. Il n’y a pas d’autre solution, on va bloquer des rues, on va bloquer l’avenue Baghramyan, qui est l’avenue où se situé l’Assemblée nationale mais aussi la résidence présidentielle. Je pense qu’il faut continuer de manifester mais paisiblement, il n’y a pas d’autre solution. »

    Maintenir la pression sur le gouvernement

    Svetlana Avjyan a les traits tirés. Ces 10 derniers jours, elle n’a pas beaucoup vu ses filles de 6 et 8 ans. Elle les a confiées à sa mère, le temps de faire, ce qu'elle appelle « sa révolution de velours ». En dépit de la fatigue, pas question de relâcher la pression

    « C’est important de ne pas reculer, de ne pas céder, c’est primordial. Je mets ça au premier plan parce que c’est en ce moment que se décide le sort de mon pays, et l’avenir de nos enfants », affirme-t-elle. Mardi, Svetlana emmènera même ses filles manifester, en attendant l’issue des votes au Parlement.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.