GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Dernières tractations politiques en Arménie: Pachinian compte ses soutiens

    media Nikol Pachinian lors du rassemblement de ses soutiens place de République à Erevan dimanche 29 avril 2018. REUTERS/Gleb Garanich

    J-1 avant la session extraordinaire du Parlement en Arménie qui doit désigner le prochain Premier ministre par intérim. Le pays est plongé dans une crise politique depuis le départ, il y une semaine du chef du gouvernement et ancien président Serge Sarkissian sous la pression de la rue. Les manifestants entendent bien faire élire mardi leur leader, Nikol Pachinian.

    avec notre envoyée spéciale à Erevan, Anastasia Becchio

    Nikol Pachinian va passer la journée à rencontrer les divers groupes politiques, c’est ce qu’il a expliqué dimanche soir à ses partisans réunis sur la place de la République. Des partisans qui ont reçu pour consigne de suspendre les blocages des routes et les actions de désobéissance civile en attendant les résultats des entretiens.

    Dimanche, Nikol Pachininan a rencontré le président du groupe qui détient la majorité au Parlement, le parti républicain. Vahram Baghdassarian a déclaré, à l’issue de ce rendez-vous, que sa formation «n'entraverait pas l'élection, du candidat du peuple», si les trois coalitions d'opposition approuvent sa nomination.

    Nikol Pachinian a déjà reçu le soutien du parti de l'Arménie prospère, qui dispose de 31 sièges au Parlement, et de Dachnak, la Fédération révolutionnaire arménienne et ses 7 sièges. Ajouté aux 9 voix de sa coalition Yelk, cela fait un total de 47. Or, il faut obtenir 53 voix sur les 105 que compte l’Assemblée nationale arménienne.

    Le député de l’opposition compte bien obtenir ces 6 voix manquantes au sein du Parti républicain, qui a décidé de ne pas présenter de candidat. Quoi qu’il en soit, le meneur de la protestation a prévu de venir rendre compte de ces discussions ce lundi soir, une fois de plus, place de la République.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.