GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 11 Août
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Aujourd'hui
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Soudan: 22 écoliers morts dans le naufrage d'une embarcation sur le Nil
    • Soudan: vingt-deux écoliers meurent dans le naufrage d'une embarcation sur le fleuve Nil (médias)
    • Droits de l'homme: un tribunal ordonne la libération du président d'Amnesty international en Turquie, selon l'ONG
    • Réfugiés en Méditerranée: l'«Aquarius» est à Malte pour débarquer 141 migrants secourus en mer (AFP)
    • Afghanistan: forte explosion constatée dans un quartier chiite de Kaboul (responsables)
    • Viaduc effondré à Gênes en Italie: il y a trois Français parmi les personnes décédées, indique le Quai d'Orsay
    • Viaduc effondré en Italie: le bilan est désormais de 39 morts confirmés (officiel)
    • Ankara refuse à nouveau de lever l'assignation à résidence du pasteur Brunson (médias)
    • Viaduc effondré en Italie: le gouvernement indique vouloir révoquer la concession autoroutière (ministres)
    Europe

    Arménie: Nikol Pachinian élu Premier ministre

    media Nikol Pachinian, tout nouveau Premier ministre salue la foule de ses partisans place de la République à Erevan, le 8 mai 2018. Sergei GAPON / AFP

    Ce mardi 8 mai 2018, le Parlement arménien a désigné l'opposant Nikol Pachinian au poste de Premier ministre, alors que le pays est secoué depuis trois semaines par des protestations antigouvernementales. Nikol Pachinian était le seul candidat en lice pour ce poste. Son élection, qui a suscité une explosion de joie sur la place de la République à Erevan, a été saluée par le président russe Vladimir Poutine.

    Ecoutez le récit de notre envoyé spécial, place de la République à Erevan, au milieu des partisans du nouveau Premier ministre 08/05/2018 - par Daniel Vallot Écouter

    A Erevan, les partisans de Nikol Pachinian s'étaient rassemblés sur la place de la République ce mardi matin en attendant le vote - retransmis en direct -, dont l'issue a été saluée comme il se doit par une clameur de joie, des applaudissements et des chants.

    « On est heureux parce qu'on voulait que ce pays se développe, on voulait aussi plus de liberté » et c'est ce que le nouveau Premier ministre a promis lors de sa campagne, se réjouit un Franco-Arménien installé à Erevan depuis quatre ans au micro de notre envoyé spécial Daniel Vallot.

    Un témoin qui salue la méthode choisie par l'opposant qui, « dès le début, au commencement de la révolution, a demandé à chaque manifestant de respecter les institutions, de ne pas rentrer dans une violence. Et ce qui est beau, c’est que le peuple a écouté et a suivi ses paroles. C’est ça qui est incroyable aussi. »

    « Je suis tellement heureuse pour mon pays. On attendait cela depuis très longtemps », nous disait une de ces manifestantes vêtue de blanc, comme un très grand nombre de personnes sur la place. Une couleur choisie en signe d’espoir par ces manifestants qui vont sans doute faire la fête jusqu’à mercredi.

    Cette jeune habitante d’Erevan nous confiait encore qu’il allait falloir rester mobilisés, que cette victoire n’était qu’une première étape avant les réformes que Nikol Pachinian devra mettre en œuvre rapidement. C’est en tout cas l’espoir de ces milliers de personnes qui ont afflué pour applaudir, pour saluer et pour célébrer la nomination de l’ancien journaliste à la tête du gouvernement.

    Elu Premier ministre avec 59 voix au Parlement

    Ce député d'opposition et ancien journaliste de 42 ans se présentait devant ses pairs pour la deuxième fois en huit jours, après un premier échec la semaine dernière. Nikol Pachinian a recueilli 59 voix en sa faveur et 42 contre. Il lui fallait le soutien de 53 parlementaires. Les députés du Parti républicain ont accordé 11 voix à l'opposant pour permettre son élection après lui avoir refusé leur vote le 1er mai dernier.

    Il s'agissait pour eux d'éviter de provoquer une dissolution automatique du Parlement en cas de non accord sur le nom du Premier ministre. « Nous sommes toujours contre la candidature de Nikol Pachinian, mais le plus important pour nous est d'assurer la stabilité dans le pays », déclarait à l'AFP, peu avant le vote, le chef du groupe parlementaire du Parti républicain Vagram Bagdassarian.

    à (re)lire: Nouveau vote au Parlement pour désigner le Premier ministre en Arménie

    Nikol Pachinian, élu ce mardi 8 mai nouveau Premier ministre, est applaudi par ses pairs du Parlement arménien. KAREN MINASYAN/AFP

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.