GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Otan: la Pologne prête à payer pour s'assurer la protection américaine

    media Le président polonais Andrzej Duda lors du sommet de l'Otan à Varsovie, le 8 juillet 2016. REUTERS/Kacper Pempel

    Varsovie envisagerait de participer au financement de la présence renforcée des forces armées américaines sur son sol, a déclaré Pawel Soloch, chef du bureau de Sécurité nationale à la présidence polonaise.

    En 2016, le sommet de l'Otan qui s'était tenu à Varsovie avait entériné un renforcement de l'Alliance atlantique dans la région avec quatre bataillons dans les pays baltes et en Pologne ainsi qu'une présence américaine accentuée dans ce dernier pays.

    A l'époque, Barack Obama était encore président des Etats-Unis. Depuis, Donald Trump lui a succédé à la Maison Blanche et les commandes de Varsovie auprès de l'industrie américaine de défense ont afflué. Dans le détail : finalisation de l'achat de missile antibalistique Patriot pour plus de 10 milliards de dollars (8,5 milliards d'euros) et modernisation du soutien de la flotte d'avions F-16 achetés aux Etats-Unis.

    Rétorsion russe à venir

    Varsovie va désormais plus loin et annonce sa volonté de consacrer jusqu'à 2 milliards de dollars pour participer aux frais de stationnement d'une présence permanente des l'armée américaine sur son sol, selon un « document d'information » rédigé au ministère polonais de la Défense.

    Cette proposition de la Pologne, bonne élève de l'Otan où elle est entrée en 1999, pourrait satisfaire la Maison Blanche qui réclame un effort financier plus important aux pays membres de l'Alliance atlantique bénéficiant de la protection américaine.

    La réaction de Moscou n'a pas tardé. Le porte-parole du Kremlin évoque des mesures de rétorsion de la part de la Russie face à l'expansion progressive des structures militaires de l'Otan à ses frontières.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.