GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les généraux et les leaders de la contestation au Soudan ont formé mardi un Conseil souverain de onze membres qui dirigera le pays au cours de sa transition de trois ans et trois mois vers un pouvoir civil.

    Europe

    Espagne: pour la presse espagnole, «Zidane a raison de faire ses valises»

    media Zinédine Zidane «n’aime pas les conflits», dit le journal «As». Reuters/Juan Medina

    En Espagne, la nouvelle a surpris tout le monde, hier, jeudi 31 mai, et a fait les gros titres, à côté des malheurs de Mariano Rajoy. Zinédine Zidane a annoncé qu'il quittait son poste d'entraîneur du Real Madrid, cinq jours seulement après sa troisième victoire consécutive en Ligue des champions. Le champion du monde 98, qui part donc en pleine gloire, assure qu'il ne cherche, pour le moment, pas d'autre équipe. La presse espagnole s'en fait largement l'écho ce vendredi.

    Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

    « L’amour dure trois ans, pour Zidane aussi », c’est le commentaire d’un bon connaisseur du football et du Real Madrid, un connaisseur de la chaîne de TV Antena 3. Trois ans, ou plutôt deux ans et demi pour être précis, c’est en effet la durée de la lune de miel entre la légende française entre tant qu’entraîneur et le club madrilène. Tout le monde tout d’abord salue les titres du Marseillais, neuf en si peu de temps, dont trois Ligues des champions, c’est considérable.

    Zidane a été « très malin », réagit le journal Catalan Sport. Il part en haut de la vague, et il évite ainsi les déboires des lendemains qui déchantent. De fait, beaucoup de commentateurs mettent en avant le fait que, malgré la victoire européenne contre Liverpool, le Real vit une crise. Les stars comme Ronaldo ont beaucoup de pouvoir. Zidane le vit très mal, il ne se sent pas assez mis en valeur par la direction, affirme un éditorialiste du journal sportif Marca.

    Il a été mis de côté pour le recrutement des joueurs. Il préfère donc partir. Un départ qui a pourtant été vécu comme une douche froide dans le vestiaire du Real Madrid et aussi auprès des millions de sympathisants ou supporters du club. Zidane « n’aime pas les conflits », dit le journal As. Or, il sait que les conflits ne vont faire que s’aggraver dans les mois à venir. Et de conclure : « Zidane a donc raison de faire ses valises ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.